Le constructeur coréen, Hyundai, décide de ne pas participer à la saison prochaine. Hyundai, qui fit sa première apparition en WRC lors du rallye de Suède en 2000, ne devrait pas revenir sur le championnat du monde avant 2006. Stopper notre engagement est une décision douloureuse mais aussi l’acceptation réaliste du fait qu’une coupure est obligatoire pour réorganiser et repenser entièrement notre approche de la compétition a notamment déclaré B.H. Lee, directeur marketing du constructeur pour l’outre-mer.

A l’avenir, Hyundai devrait gérer son programme sportif en interne, comme le font déjà Peugeot, Citroën et Skoda. Un département compétition va être intégré à son centre européen de design et de technique, implanté en Allemagne à Rüsselsheim et qui a coûté 50 millions d’Euros. Le sport automobile fait partie intégrante de nos plans marketing pour atteindre notre but : être dans les cinq premiers constructeurs automobiles au niveau mondial d’ici 2010 a expliqué Monsieur Lee. Actuellement, Hyundai travaille avec le britannique Motor sport developments (MSD) pour la production des WRC. Mais un différend les oppose. MSD n’aurait pas fourni à son bailleur de fonds les éléments comptables qu’il réclamait.