Déjà présent lors de la précédente édition en 2011 en Nouvelle-Zélande, MasterCard a signé un partenariat avec la fédération internationale de rugby (International Rugby Board) pour être partenaire de la Coupe du monde 2015 qui se tiendra en Angleterre.

L’établissement financier, qui avait succédé à Visa en 2011, est le sixième et dernier partenaire à conclure un accord à l’échelle mondiale pour la Coupe du monde de rugby 2015 après la compagnie aérienne Emirates, le spécialiste en transport et logistique DHL, le constructeur automobile Land Rover, la banque Société Générale et le brasseur Heineken. Pour lancer ce partenariat, MasterCard a fait appel au joueur néo-zélandais Daniel Carter qui a donné le coup d’envoi de cette association. Le joueur de rugby, ambassadeur de MasterCard, a ainsi tenté une pénalité entre les deux plus grands poteaux de rugby de la capitale anglaise, le Tower Bridge ! Tirer du milieu de la Tamise était déjà original. Mais l’ultime expérience Priceless sera d’endosser mon maillot des All Blacks pour la Coupe du Monde de Rugby 2015 a récité le demi d’ouverture néo-zélandais. Dans le cadre de cet accord, MasterCard a obtenu un ensemble de droits et d’avantages afin d’apporter de la valeur ajoutée à ses institutions financières clientes, aux commerçants et aux titulaires de cartes. MasterCard sera le système de paiement officiel de la Coupe du Monde de rugby 2015.

Le montant de ce partenariat reste confidentiel. Toutefois, Bret Gosper, Managing Director de la Coupe du Monde de rugby, a indiqué qu’il sera 30 à 40% plus important que lors de la dernière Coupe du Monde. Le rugby est une discipline attractive pour des partenaires mondiaux comme MasterCard, décrypte Gosper. Il attire des supporters à haut pouvoir d’achat. Le tournoi 2015 promet d’être le plus lucratif de l’histoire de l’IRB. Gosper anticipe un profit de 200 millions de livres (243 millions d’euros), pour un chiffre d’affaires compris entre 800 et 900 millions de livres ((972 millions à 1,093 milliard d’euros). 2,3 millions de billets seront proposés à la vente avec 400.000 supporters étrangers attendus sur le sol anglais. La Coupe du monde a déjà été vendue dans 207 pays et devrait atteindre une audience cumulée de 4,2 milliards de téléspectateurs.

En 2011, le Mondial néo-zélandais avait attiré 133.000 visiteurs étrangers, etcumulé une audience totale de 3,9 milliards de téléspectateurs.