Pour s’intéresser au Stevenage FC, il faut être un inconditionnel de la quatrième division anglaise de football… ou un adepte du jeu vidéo FIFA 2020.

Le club vient de bénéficier d’une notoriété nouvelle après une vaste opération marketing menée par Burger King. Après être devenue son sponsor maillot au commencement de la saison 2019-20 (pour deux ans), l’enseigne américaine a fait de cette petite équipe l’une des plus populaires et pratiquées dans la simulation de football d’EA Sports. Burger King a lancé le « Stevenage Challenge », dont le but était de gagner des repas et autres produits du géant du fast-food, en montrant ses exploits sur FIFA (avec l’équipe de Stevenage), sur les réseaux sociaux. Selon les chiffres communiqués, 25.000 buts ont ainsi été partagés sur les réseaux. Le club est devenu le plus joué sur FIFA par les adeptes de la plateforme Twitch, qui y ont intégré toutes les stars du ballon rond dans leurs modes carrières. La campagne a été lancée dans dix pays dans le monde dont les États-Unis, la Chine et la France. Une belle publicité pour la chaîne de fast-food, qui affiche son logo sur le maillot, dans la vraie vie comme sur le titre à hauteur de seulement… 55.000 € annuels, selon The Sun !

Pour le Stevenage FC, les retombées ne s’arrêtent pas au virtuel. Suite à cette opération, le petit poucet anglais, qui attire environ 2.700 spectateurs par match, a vendu, pour la première fois de son histoire, tous ses maillots !

EN BREF

Ansu Fati, trop jeune pour être élu MVP. Lors de la dernière journée de la Liga, Ansu Fati a crevé l’écran. Double buteur en vingt minutes, l’ailier international espagnol a été le grand artisan du large succès (4-0) du FC Barcelone face à Villarreal. Comme en France, un trophée d’« homme du match » existe. Mais Ansu Fati n’a pas reçu le trophée en question. Etant mineur (17 ans), Fati ne pouvait pas être désigné homme du match alors que le sponsor du trophée est une marque d’alcool : Budweiser. Partie remise. Ansu Fati deviendra majeur le 31 octobre prochain.