Tout va de mal en pis pour Kurt Zouma. Conspué par le public depuis la diffusion d’une vidéo dans laquelle il maltraite son chat, l’international français écope d’une amende de la part de son club et perd un sponsor.

Il y a des incendies difficiles à éteindre. Celui déclenché par Kurt Zouma risque bien de continuer à se propager encore. On résume les faits. Le joueur de West Ham se défoule sur son chat dans une vidéo posté par son frère qui fait le tour de la planète web. D’après The Sun, Zouma s’est emporté après que le pauvre félin a « accidentellement brisé une sorte de vase et arraché un luminaire du placard de la cuisine. » L’ex-joueur de Chelsea est accusé de maltraitance animale.

West Ham United condamne l’action de son joueur. Ce dernier cherche à faire amende honorable. « Je veux présenter mes excuses pour mes actes, a réagit le joueur de 27 ans. Il n’y a pas d’excuses pour mon comportement, que je regrette sincèrement. Je veux aussi dire à quel point je suis désolé pour tous ceux qui ont été bouleversés par la vidéo. Je tiens à assurer à tous que nos deux chats vont parfaitement bien et sont en bonne santé. Ils sont aimés et chéris par toute notre famille, et ce comportement était un incident isolé qui ne se reproduira plus. »

Ce qui ne suffit pas à éteindre l’incendie. Sur le terrain, face à Watford mardi soir, Zouma a été conspué tout au long du match. L’affaire est par ailleurs remontée jusqu’au maire de Londres, Sadiq Khan, qui a qualifié les actes de Zouma de « méprisables » et s’est dit « déçu » par l’entraîneur et les dirigeants. « Je sais à quel point trois points peuvent être importants, je suis aussi supporter d’un club, mais ils auraient dû faire preuve de fermeté et le suspendre pour hier soir », a déclaré l’homme politique sur Sky News, stigmatisant le message implicite envoyé aux « jeunes qui voient un joueur de Premier League s’en tirer malgré une attitude inacceptable ».

Face au tollé, West Ham revient à la charge. Le club annonce avoir infligé la « plus grosse amende possible » au joueur français. Il s’agirait d’un montant d’environ 300.000 €. Soit deux semaines de son salaire environ. Le défenseur international (11 sélections) a accepté l’amende et s’est engagé à verser le montant à une organisation de protection des droits des animaux. « Kurt est rempli de remords et, comme tout le monde au club, comprend totalement l’intensité de la réaction provoquée par l’incident et le besoin que des mesures soient prises », a indiqué le club.

Peu avant l’annonce de West Ham, la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA), plus importante association de défense des animaux, a indiqué que les deux chats du joueurs lui avaient été retirés. « Kurt et le club coopèrent totalement à l’enquête et le joueur a, de son plein gré, accepté toutes les mesures prises initialement, notamment en donnant les deux chats de la famille à la RSPCA pour qu’ils soient examinés », a expliqué de son côté West Ham.

Un des sponsors de West Ham, Experience Kissimmee, a condamné la titularisation du défenseur français face à Watford mardi en Premier League. Dans un communiqué, le sponsor a indiqué avoir été déçu d’apprendre que « Kurt Zouma a été titularisé avec West Ham. » « Nous attendons d’avoir plus d’informations de la part de West Ham et nous évaluerons notre partenariat avec le club », a également évoqué l’entreprise.

Adidas, sponsor personnel du joueur, annonce par ailleur avoir rompu le contrat le liant au défenseur central. « Nous avons clos notre enquête et nous pouvons confirmer que Kurt Zouma n’est plus un athlète sous contrat avec Adidas », a indiqué dans un courriel à l’AFP l’équipementier.

Pendant ce temps, une pétition en français et en anglais réclamant des poursuites judiciaires contre le joueur remporte un immense succès sur la plateforme change.org avec près de 200.000 signatures en seulement 24 heures.


L’association Seed rompt avec Zouma

Kurt Zouma n’est plus ambassadeur de Seed. Cette association soutient des initiatives en faveur de la préservation de la santé, du soutien à l’éducation, de la protection de l’environnement et de la promotion du sport. Ainsi que la cause animale. Seed a notamment participé à la rénovation d’un refuge dans lequel près de 1 000 animaux sont pris en charge chaque année.

Les athlètes, et en particulier les joueurs de football sont fortement représentés dans l’association. Kurt Zouma a été retiré de la liste des ambassadeurs, dans laquelle on retrouve plusieurs champions du monde 2018 : Nabil Fekir, Paul Pogba, Ngolo Kanté, Djibril Sidibé et Adil Rami.

« La protection animale en particulier est un sujet prioritaire pour Seed et nous ne pouvons cautionner aucune maltraitance », rappelle l’association dans un communiqu,. De ce fait, « malgré son statut d’ambassadeur et son engagement au service de Seed que nous saluons, nous avons, d’un commun accord avec Kurt Zouma, décidé de mettre un terme à notre collaboration ».