L’appel d’offres pour apparaître sur le maillot du XV de France lors des six prochaines années n’a reçu qu’une candidature, celle d’Altrad, le groupe du président de Montpellier. A l’inverse de la Fédération française de rugby (FFR), la fédération de basket-ball (FFBB) ne cherche pas à remplacer Joker, son dernier partenaire maillot.

Ce n’est pas « À la fin, il ne peut en rester qu’un », puisque la course se dispute sans concurrence. La FFR recherche son partenaire maillot pour la période 2018-2023, mais les partenaires ne se bousculent pas. Altrad serait la seule entreprise à avoir répondu avec une offre définitive. Il faut noter que les éventuels candidats ont bénéficié d’un temps minimum pour constituer un dossier. L’avis d’appel à concurrence a été publié le 31 octobre pour une échéance fixée au 16 novembre. Deux semaines et demie pour un investissement sur six ans et chiffré à 60 millions d’euros, c’est court. Les candidats à l’appel d’offres pour devenir équipementier du XV de France avaient eu cinq semaines pour remettre leurs dossiers. Si la Fédération le valide, ce sponsoring pourrait raviver l’opposition et la colère des dirigeants du Top 14. Mohed Altrad, propriétaire d’un club de Top 14 (Montpellier), peut-il être le premier partenaire de la FFR, qui gère l’arbitrage et la commission d’appel ?

La FFBB s’en passe

La Fédération française de basket-ball (FFBB) n’a pas ce genre de problème. Elle vient même de prendre une décision à rebours de la tendance actuelle : plus de sponsor principal sur le maillot bleu. Le contrat, débuté le 1er juillet 2013 avec les jus de fruit Joker, s’est terminé après l’Euro masculin. La FFBB a pris la décision de laisser le maillot des sélections nationales immaculé. « Le nouveau maillot est très bien comme cela, c’est un choix assumé, lance Raymond Bauriaud, le directeur marketing et communication de la FFBB. Il y a deux partenaires que l’on voit, notre nouvel équipementier, Jordan Brand, et la Caisse d’Epargne (présent sur le short) ».