La WTA, en charge du circuit féminin de tennis, et Perform signent une entente de partenariat média d’une valeur d’un demi-milliard de dollars, le plus important dans l’histoire du sport féminin.

C’est déjà Noël pour le tennis féminin. La WTA annonce avoir accepté un contrat d’environ 525 millions de dollars sur 10 saisons (2017-2026) de la part du groupe Perform. L’accord est en quelque sorte une prolongation de contrat entre la WTA et la société Perform, qui dispose déjà de tous les droits télévisés du tennis féminin jusqu’en 2016. Perform veut retransmettre dans les années à venir l’ensemble des matches en simple disputés sur le circuit WTA, soit près de 2.000 rencontres par saison (contre le tiers aujourd’hui). Ce serait la plus grande couverture médiatique de l’histoire du sport féminin. Le nouvel accord prévoit la couverture complète des 54 tournois au calendrier chaque année contre 22 aujourd’hui.

Leur investissement à un tel niveau prouve à quel point ils reconnaissent les valeurs de la WTA, se félicite la présidente de la WTA Stacey Allaster. C’est un signal fort envoyé au marché sur la valeur des sports féminins, pour les partenaires médias et pour les sponsors.

Les droits TV font plus que doubler

Alors qu’elle touche actuellement 21 millions de dollars en droits TV tous les ans, la WTA récupérera plus de 50 millions annuels grâce à cette prolongation de 525 millions de dollars (à titre de comparaison, aux Etats-Unis, ESPN diffuse la WNBA pour 12 millions de dollars par an, 25 à partir de la saison 2016-2017, ndlr). Le groupe britannique s’est aussi engagé à investir une somme à huit chiffres dans la production. En France, c’est Ma Chaîne Sport qui dispose des droits sur le circuit WTA jusqu’à 2016. Il y a peu de disciplines capables de proposer une programmation chaque semaine tout au long de l’année et presque tous les jours de la semaine, note Simon Denyer, co-PDG de Perform. Les diffuseurs sont demandeurs de directs tout au long de la semaine. Le champ d’action de Perform sera réalisé dans le cadre de WTA Media, une structure nouvellement crée avec la WTA, qui développera aussi des émissions pour la télévision et du contenu pour le web.

Le groupe britannique compte continuer de commercialiser le circuit WTA pays par pays alors que dix nationalités différentes occupent les dix premières places au classement mondial.