Sponsor titre du HNA Open de France de golf depuis l’an dernier, le conglomérat chinois HNA ne laissera pas le temps à la marque de s’installer. Il confirme la fin de son partenariat dès la fin de cette édition 2018, soit un an plus tôt que prévu. Une décision qui pourrait remettre en cause le statut de l’épreuve française.

Cette association avait en effet permis au plus ancien tournoi d’Europe continentale d’augmenter sa dotation de 3 à 7 M$ (un peu plus de 6 M€) et de devenir le huitième événement des Rolex Series, qui réunit les manches les plus prestigieuses du Tour Européen. « HNA a aidé à élever l’Open de France à un niveau supérieur dans les deux dernières années et nous les en remercions. Grâce à ce que nous avons construit ensemble, combiné à la riche histoire du tournoi, la qualité du parcours du Golf National et sa proximité avec l’une des plus grandes villes au monde, Paris, nous croyons en notre capacité à attirer un nouveau sponsor-titre, a réagi le directeur général du Tour, Keith Pelley. Nous sommes déterminés à maintenir l’Open de France au programme des Rolex Series en 2019 et au-delà. »

Changement de stratégie voulu ou contraint ?

« Le groupe HNA est fier d’être le sponsor titre de l’Open de France, avait précisé un porte-parole du conglomérat chinois au début de l’édition 2018. Nous avons toutefois décidé de ne pas étendre notre partenariat au-delà de cette année. » « Nos priorités stratégiques et commerciales liées à ce type de sponsoring ont évolué », explique-t-il. Cette association, annoncée en janvier 2017, avait initialement été conclue pour trois ans, jusqu’à l’édition 2019, plus deux années supplémentaires en option. Alors que le groupe enchaîne les cessions d’actifs pour se renflouer, le porte-parole de HNA, maison mère de la compagnie aérienne chinoise Hainan Airlines, assure que « l’entreprise est financièrement solide (et) génère des flux de trésorerie sains à partir de (ses) activités de base dans les secteurs de l’aviation et du tourisme, de la logistique et des services financiers. » « Nous n’avons pas à cette heure dans nos projets (de sponsoriser d’autres tournois) et ne pouvons pas spéculer sur le futur », précise-t-il également. Il s’agissait du premier investissement de sponsoring dans le sport hors de Chine pour le conglomérat, qui y entrevoyait d’importantes synergies avec son activité de tour-opérateur.

HNA avait remplacé en tant que sponsor principal Alstom, dont le retrait annoncé en 2016 avait généré des doutes sur la pérennité même de l’Open de France de golf.