Partenaire de la Ligue des Champions, Hotels.com propose des chambres d’hôtels « Ne pas déranger » aux fans de football à l’occasion de la finale de la compétition, samedi 29 mai. La plateforme de réservation de chambres d’hôtels fait appel pour l’occasion à Éric Cantona.

Les chambres « Ne pas déranger » font suite aux propres conclusions d’Hotels.com : une étude* menée auprès de 6.000 fans de football a révélé qu’un tiers (34%) des Français ont eu moins de temps pour eux pendant la pandémie et que 79% d’entre eux souhaiteraient pouvoir s’échapper pour une soirée rien que pour eux. En moyenne, les Français souhaiteraient 2h de plus « pour eux » par jour. La plateforme de réservation de chambres d’hôtels entend donc proposer aux supporters cloitrés chez eux à cause des restrictions sanitaires, un espace où ils seront au calme pour regarder le match 100% Premier League avec Manchester City face à Chelsea. «Nous savons qu’il a été impossible de trouver du temps pour soi pendant la pandémie, et lorsque nous avons découvert que 37% des supporters n’avaient pas pu profiter du football sans être constamment distraits, nous avons voulu les récompenser de leur patience en leur offrant cette escapade le temps d’une soirée ! Avec King Cantona, nous avons créé l’expérience ultime pour l’une des plus grandes soirées du calendrier footballistique. Les fans peuvent désormais donner un carton rouge aux interruptions intempestives, car nos suites « Ne Pas Déranger » sont dignes de la royauté du football, avec paix et tranquillité garanties », commente Emma Tagg, responsable de la communication de la marque Hotels.com au niveau mondial et de la région EMEA.

Hotels.com a noué des accords avec neuf établissements de luxe en Europe. Ils sont proches des destinations proches de sites célèbres du football. En France, deux établissements ont été sélectionnés pour cette opération : le Radisson Blu de Paris-Boulogne, et l’Intercontinental de Marseille, la ville natale de Cantona. Chaque réservation donnera droit à un accès au room-service d’avant-match et de mi-temps d’une valeur de 100 euros. Chaque visiteur recevra un sac de luxe rempli de cadeaux : un panneau « Ne Pas Déranger » fabriqué par Cantona, un peignoir, des pantoufles, un masque de sommeil, des mini articles de toilette, des écharpes de football, des cartons rouges et jaunes et un mini trophée de la Ligue des champions.

Éric Cantona joue les ambassadeurs d’Hotels.com dans le film présentant cette offre. L’ancien footballeur jouera également le majordome de luxe d’un des clients de cette offre. Il viendra partager avec lui cette finale.



En août dernier, Hotels-com avait organisé un concours en marge de la finale de la C1 (PSG-Bayern Munich) pour regarder la rencontre avec Éric Cantona, à l’occasion d’un week-end dans le sud de la France à la « Casa de Cantona ».

*Étude réalisée par One Poll en avril 2021. 6.000 répondants sur 8 marchés


  • Plus de la moitié (54%) des Français aimeraient réserver une chambre d’hôtel pour échapper à la vie de pandémie et 50% ne veulent rien de plus qu’une soirée où ils peuvent regarder leur télévision préférée en toute tranquillité. Près d’1 Français sur 3 (31%) a même admis être prêts à dépenser en moyenne 103 € pour une nuit de « temps libre » loin de chez eux.
  • 43% des Français admettent avoir fait face à plus d’interruptions pendant la pandémie que dans la vie normale, avec 36% déclarant être interrompus au moins une fois par heure. Les enfants (33%), les concubins (26%), ou encore les parents (24%) font partis des éléments parasites à la concentration.
  • La nécessité d’offrir aux enfants un enseignement à domicile et s’occuper d’eux (56%), de travailler à domicile en dehors des heures habituelles (34%), et divertir la famille (29%) figurent parmi les principales raisons invoquées pour justifier le fait de ne pas avoir de temps à soi. Regarder le football (37%) est l’un des principaux passe-temps qui a été interrompu aux côtés de bouquiner (28%) ou regarder sa série préférée (42%).
  • Plus d’un Français sur deux (52%) ont compris l’importance d’avoir du temps pour soi pendant la pandémie et 59% avouent être devenus plus irritables parce qu’ils ont moins de temps pour eux. 47% des Français admettent être sortis faire un tour ou même s’être enfermés dans leur chambre 28% pour essayer de passer du temps seuls.