Le clap de fin de la chaîne Téléfoot produite par Mediapro pour diffuser l’essentiel de la Ligue 1 et de la Ligue 2 a été prononcée. La Ligue de football professionnel (LFP) et Mediapro ont trouvé un accord pour mettre fin au feuilleton. Le football professionnel va encaisser ses pertes et se tourner vers Canal+ pour sauver l’essentiel : sa survie. Quant à Mediapro, il acte un fiasco mémorable qui pèsera lourd sur sa crédibilité.

La LFP a convoqué vendredi matin une réunion surprise de son bureau. Le signe attendu par beaucoup pour mettre fin à l’aventure Téléfoot. Selon L’Equipe, Julien Bergeaud, le directeur général de Téléfoot, a annoncé qu’un accord avait été trouvé avec la LFP et que la chaîne allait s’arrêter, sans donner encore de délai.

Mediapro, qui n’a pas réglé les échéances du mois d’octobre (172,3 M€) et de décembre (152,5 M€), exigeait une garantie d’abandon des poursuites par la LFP, mais aussi par les distributeurs (Orange, Altice, Bouygues, Free). Le diffuseur sino-espagnol ne voulait pas non plus régler ses arriérés. Mediapro a-t-il accepté de faire un pas en avant, en acceptant une verser une indemnité compensatrice aussi faible soit-elle, pour dénouer le conflit ou la LFP a-t-elle accepté les exigences de son client ? Marc Sénéchal, le conciliateur nommé par le Tribunal de commerce de Nanterre, plaidait pour une sortie rapide du contrat, même dans des conditions défavorables à la LFP.

La question reste posée, comme celle de la recherche des responsabilités. Après avoir rêvé du milliard promis par ses diffuseurs, dont 830 M€ apportés par Mediapro, le football français se retrouve sans le sou, ou presque, et ridiculisé.