On reparle du naming du stade Stade Pierre-Mauroy, dans lequel évolue le LOSC. Selon la Métropole Européenne de Lille (MEL), interrogée par 20 Minutes, six entreprises seraient intéressées pour obtenir les droits de naming du stade situé à Villeneuve-d’Ascq, inauguré en 2012.

«Cent six entreprises ont été contactées. Six d’entre elles ont exprimé un vif intérêt », précise la MEL. « Les négociations sont en cours pour affiner les propositions ». Étonnant, alors que la quête d’un partenaire-titre a régulièrement échoué depuis son inauguration. Les discussions et les négociations sont assurées par Sportfive, mandatée pour 80.000 €. Selon 20 Minutes, un engagement minimum de 2 M€ par an est demandé aux candidats. Stade polyvalent, l’enceinte de 50.000 places accueille des événements culturels et sportifs.

L’arrivée d’un partenaire-titre permettrait d’équilibrer les comptes de la collectivité. Ainsi, en vertu du partenariat public-privé établi pour la construction du stade, la MEL doit payer, chaque année, pendant 31 ans, une redevance de 16 M€ à Elisa, filiale d’Eiffage. Pour alléger cette note, la MEL bénéficie du loyer de 4,7 M€ par an du LOSC. Elle table aussi sur 4 M€ de produits de sponsoring et de fiscalité. Une ligne qui fait défaut. En 2014, la métropole avait signé avec le Crédit Mutuel un accord de « partenaire officiel » pour cinq ans et 1,4 M€ annuel, y adjoignant trois autres partenaires : Carrefour, Nacarat et le département du Nord. Le total des recettes s’élevait alors à 2,25 M€ par an.