L’AS Saint-Étienne dévoile son nouveau logo, choisi parmi trois projets par les supporters après un vote populaire. Le nouveau blason sera effectif la saison prochaine.

Avec 16.000 votes, le choix s’est porté sur la première des trois propositions. À la fois classique avec les mentions « ASSE », « Saint-Étienne » et « Loire », ce nouveau logo a comme principale spécificité d’intégrer dans son blason plusieurs éléments des armoiries de la ville de Saint-Étienne : les deux palmes d’or, la couronne et les trois croisettes, ainsi que les bandes blanches qui suivent les courbes du logo et l’étoile (bleu-blanc-rouge) symbolisant les dix titres de champion de France. La date de création (1933) du club apparaît pour la première fois de son histoire, en bas du blason, dans l’une des trois bandes blanches. Ces bandes vertes et blanches, apparues pour la première fois sur le logo du club en 1960, sont une référence aux stores extérieurs de l’enseigne Casino dont le fondateur, Geoffroy Guichard, a également créé l’ASSE.

Une version de ce logo enrichie par une représentation des branches de chêne et laurier, symboles de force et d’éternité, aura principalement des usages institutionnels.

12.000 avis recensés

« Cette démarche authentique et participative a permis l’élection d’un logo à la majorité en comptabilisant 61% des voix pour la proposition 1. Le logo 2 a lui reçu 16% des suffrages et le 3 en a compté 23% », détaille le club. Le résultat intervient après deux phases de consultation, au cours desquelles plus de 12.000 avis ont été recensés. L’AS Saint-Étienne avec les agences Barony et Trenta ont travaillé lors de plusieurs ateliers avec 42 personnes issues d’horizons différents (représentants des groupes de supporters, partenaires, ambassadeurs, supporters, joueurs et salariés). Ce nouveau logo entrera en vigueur le 1er juillet 2022 pour les débuts de la saison 2022-2023.

En Ligue 1 ou en Ligue 2 ? Les Verts, derniers de Ligue 1, accusent quatre points de retard sur Lorient barragiste, et cinq sur Bordeaux, premier non-relégable.