Malgré l’absence de plusieurs grandes marques habituées de l’événement, telles Budweiser ou Coca-Cola, et la plus « faible » audience d’un Super Bowl depuis 14 ans (96,4 millions de téléspectateurs tout de même), la grand-messe cathodique américain a fait le plein auprès des annonceurs.

Le 55e Super Bowl de l’histoire, diffusé dimanche par la chaîne CBS, a généré quelque 545 M$ de recettes publicitaires durant le match, selon une estimation de Kantar, de très loin le record en la matière.

Le total des revenus publicitaires est supérieur de 22% à celui de 2020, qui constituait déjà un record. À 5,6 M$ les 30 secondes d’antenne, le tarif payé par les annonceurs a largement dépassé celui de l’an dernier, soit 5,2 millions, qui était la moyenne la plus élevée jamais vue pour un Super Bowl.

Parmi les annonceurs, le groupe ViacomCBS a dépensé 33 M$ en espaces publicitaires, lors de la retransmission de presque 4 h 30, pour son nouveau service de vidéo à la demande Paramount+, qui doit être lancé le 4 mars. C’est la marque qui a consacré le budget le plus important à la publicité lors du Super Bowl, selon Kantar, qui a vu la nette victoire des Tampa Bay Buccaneers sur les Kansas City Chiefs (31-9).