À l’occasion de la Draft 2021, la NFL s’est associée à la plateforme audio Clubhouse. Qui profite de l’autre ?

Lancée il y a moins d’un an, l’application est le réseau social sur lequel il faut tenir salon selon ses fans. Encore confidentielle il y a quelques mois, l’application a connu un gain de popularité fin 2020 après que le fondateur de Tesla, Elon Musk, l’a utilisée. L’accès n’est, pour l’instant, possible que par le parrainage d’un utilisateur déjà inscrit. Une fois parmi les heureux élus, le concept est simple : vous pouvez créer ou écouter des conversations dans des « salles » numériques, allant d’une grande conversation avec une personne célèbre à une conversation au sein d’un petit groupe sur n’importe quel sujet. Pas de messages, pas de photos, pas de vidéos, seulement de l’audio.

Son modèle économique est encore inconnu. Pourtant, Clubhouse est depuis peu une licorne. Réservée aux propriétaires d’iPhone, l’application vient de franchir le cap symbolique du milliard de dollars de valorisation après avoir levé 100 M$.

Le principe plaît à la NFL aussi. Cette semaine, la ligue nord-américaine propose des conversations avec des « rooms » dédiées pour rassembler les fans, joueurs et autres légendes. « La NFL est la première ligue majeure de sport à collaborer avec Clubhouse sur un programme officiel » précise la ligue. « La Draft est l’un des événements les plus importants de l’année pour les fans de football et nous savons que des millions de créateurs discuteront, débattront et célébreront ce sujet tout au long de la semaine » précise Sean Brown, responsable des partenariats sportifs de Clubhouse.