La légende du basket américain Michael Jordan était à Paris la semaine dernière pour célébrer les 30 ans de la Air Jordan I, le tout premier modèle de chaussures de sport créé à son nom par Nike, une opération promotionnelle d’envergure.

Lors d’une conférence organisée au Palais de Tokyo, la méga-star était entourée de trois interlocuteurs parmi lesquels Tinker Hatfield le designer historique de la marque.

Propriétaire des Charlotte Hornets, retraité des parquets NBA depuis 2003, Jordan a été six fois champion NBA avec les Chicago Bulls, désigné cinq fois MVP de la saison, a remporté deux médailles d’or olympiques avec les États-Unis (1984 et 1992). Ses exploits ont popularisé son sport à l’international durant les années 80 et 90. Aujourd’hui, à 52 ans, il est le sportif retraité le mieux payé de la planète, avec un revenu estimé à 100 millions de dollars, selon le classement 2015 du magazine américain Forbes. Et il vend toujours plus de chaussures Jordan Brand, sa co-entreprise avec Nike, dont le chiffre d’affaires a été de 2,6 milliards de dollars en 2014. On a bien senti les choses il y a 30 ans, pouvait sourire Jordan.

Selon la légende, Michael Jordan ne voulait pas contracter à la base avec Nike mais préférait signer chez Adidas…