Pour la première fois, le Tour de France aura des voitures électriques en course, mercredi, lors de l’étape menant de Gap à Privas.

Le fournisseur auto de la Grande Boucle, Skoda, livrera trois véhicules encore non disponibles sur le marché, des Enyaq, un SUV 1000% électrique, pour le directeur du Tour Christian Prudhomme et deux autres voitures de l’organisation et du jury des commissaires. Outre l’étape Gap-Pivas, longue de 183 kilomètres, le nouveau porte-drapeau de la gamme accompagnera les concurrents lors du contre-la-montre individuel entre Lure et La Planche des Belles Filles, ainsi que lors de l’ultime étape de 122 kilomètres. Celle-ci mènera les concurrents de Mantes-la-Jolie à Paris, où l’arrivée sera célébrée sur l’avenue des Champs-Élysées après 21 étapes disputées pour un total de 3 470 kilomètres.

Au cours des trois semaines du Tour, Skoda fournit une flotte de près de 300 véhicules à la direction de course. Quinze Skoda Superb iV Hybride sont mises à disposition de l’organisation ASO pour le transport des invités en course. La nouvelle Skoda Superb iV, sortie au premier trimestre 2020, est propulsée par un moteur hybride. Elle a fait son apparition sur les routes du Dauphiné, autre course cycliste organisée par ASO. « L’avantage de ces nouvelles Superb, c’est que nous avons environ 50 kilomètres en fonctionnement totalement électrique, et surtout que le rechargement se fait de façon autonome, par exemple dès que le pilote freine », détaille Franck Meneghini, responsable du garage d’ASO. La flotte est complétée par les autres modèles de la marque.

Le constructeur automobile tchèque, partenaire du Tour de France depuis 2004 et partenaire du Maillot Vert qui récompense, chaque jour, le leader du classement par points, a renouvelé son engagement jusqu’en 2023.