A partir de la saison prochaine, Drapac ne sera plus le sponsor titre de l’équipe EF Education First. Drapac Capital Partners était arrivé en 2016, juste avant le Tour de France. En parallèle de son implication dans le World Tour, Drapac s’est impliqué dans un programme de développement unique, et veut désormais se concentrer uniquement sur son équipe développement basée en Australie. C’est de ce programme dont est notamment sorti un certain James Whelan, vainqueur du Tour des Flandres espoirs et qui passera professionnel avec EF Education First l’an prochain.

EF Education First s’habillera en Rapha
Dans un premier temps, la marque apposera son nom sur les tenues des coureurs, mais elle a un autre objectif : construire un nouveau public de fans de cyclisme en adoptant une approche disruptive. Mené par quatre experts universitaire et basé sur des entretiens avec plus de 50 acteurs du sport, le projet a examiné «les opportunités et les défis auxquels le cyclisme sur route est confronté». D’après Rapha, il existe «une grande opportunité pour développer le sport et pour augmenter sa valeur globale en convertissant plus de cyclistes en fans et en créant des liens plus significatifs avec un public actuel». Rapha créera son propre contenu vidéo. Le sponsor filmera les coureurs afin que le public voit ce qui se passe hors des compétitions, dans le bus ou encore alors la préparation d’avant et d’après course. Rapha estime que la meilleure façon de faire grandir le cyclisme était de faire grandir sa communauté grâce à des vidéos dans lesquelles les coureurs pourraient interagir avec les (telé)spectateurs. Ainsi, les caméras suivront les coureurs durant une année et seront présentes dans les plus gros évènements de l’année mais aussi sur des épreuves moins connues et des disciplines moins médiatisées. Cette initiative marque le retour de Rapha sur le WorldTour en 2019 après deux ans d’absence.