Le championnat anglais de rugby procédera la saison prochaine à une opération de rebranding de sa compétition. L’Aviva Premiership va changer de nom. Le sponsor Aviva va être remplacé par une autre compagnie d’assurance : Arthur J. Gallagher. Cette société américaine est déjà engagée avec les Wasps et devrait apporter une manne intéressante au championnat professionnel anglais dont plusieurs clubs sont par ailleurs en difficulté financière.

Partenaire-titre du championnat anglais de rugby depuis 2010, Aviva, assureur britannique, va laisser sa place à Arthur J. Gallagher, encore un géant de l’assurance, mais américain, troisième opérateur mondial du secteur. Aviva avait renouvelé pour une nouvelle année son contrat avec Premiership Rugby quelques semaines seulement avant le début de cette saison.

6
Il s’agit du sixième nom pour cette compétition depuis sa création : Courage (une bière), Allied Dunbar (finances), Zurich (Idem), Guinness (encore une bière) puis Aviva.

Les liens entre le rugby anglais et les Etats-Unis se multiplient. Une telle association va dans le sens d’une poursuite des échanges entre l’Angleterre et les États-Unis. On devrait voir plus de matchs décentralisés outre-Atlantique. C’est déjà arrivé dans le passé. La première affiche fut un London Irish-Saracens en mars 2016 dans la banlieue de New York, à la Red Bull Arena. Et en septembre 2017, les Saracens avaient affronté Newcastle, dans la banlieue de Philadelphie. Les Harlequins ont aussi conduit des opérations en Californie. Un match Harlequins-Sale devrait être délocalisé à New York ou à Chicago, probablement au Toyota Park (28.000 places, stade des Chicago Fire en MLS), pour la saison 2018-2019. Arthur J. Gallagher a été fondée en 1927 à Chicago.