À quelques jours de la remise à l’eau de son monocoque de 60 pieds à Lorient, le spécialiste de la cybersécurité Advens, partenaire principal du navigateur nordiste Thomas Ruyant, a décidé d’offrir le nom et la visibilité de son bateau à LinkedOut, un réseau pour ceux qui n’en ont pas et sont dans la plus grande précarité.

Advens choisit d’offrir une visibilité de premier ordre à une association, l’année du Vendée Globe. En lieu et place d’un point presse (en visio-conférence) sur la fin de chantier de son monocoque (le bateau sera opérationnel mi-mai), le skipper Thomas Ruyant et son sponsor principal ont annoncé le changement de nom de l’IMOCA. Mais sans l’ajout d’un partenaire supplémentaire. «Je suis très heureux d’offrir ce bateau de très haute performance, l’un des monocoques les plus rapides au monde, à ceux qui n’ont plus rien et que la société a laissé de côté, explique Alexandre Fayeulle, le président et fondateur d’Advens. Je suis également très content d’offrir la puissance médiatique et mobilisatrice du Vendée Globe à LinkedOut pour accélérer le développement de leur modèle et la notoriété de leur marque, dans lesquels je crois beaucoup pour compléter le travail formidable de ceux qui agissent déjà sur le terrain, et ainsi permettre à l’inclusion sociale un changement d’échelle en France.»

Une démarche sociétale

«C’est un choix que nous avons fait cet hiver, alors que cinq millions de Français étaient déjà en situation d’isolement, poursuit le dirigeant. La crise ne fait que renforcer l’urgence de la situation et nous offre l’opportunité d’opérer un vrai changement pour construire une société plus fraternelle et plus solidaire, et dans laquelle l’entreprise doit jouer un rôle majeur.»

«Donner du sens à la performance sportive et technologique a toujours été pour moi important, ajoute le skipper du désormais voilier LinkedOut. J’avais déjà vécu une grande aventure avec Le Souffle du Nord et Le Projet Imagine sur mon dernier tour du monde. Je suis très heureux de continuer, avec mon équipe, à apporter ma pierre à l’édifice sociétal.»

«Ma participation aux événements médiatiques de la course au large, dont le prochain Vendée Globe, va permettre de donner un plus grand écho à l’action de LinkedOut auprès du grand public, et ainsi accélérer son développement et aider à réinsérer dans la société un plus grand nombre de personnes isolées…», conclut le skipper nordiste, ravi de cette démarche.