Le quotidien sportif L’Équipe n’est pas paru mercredi en raison de la grève contre le plan social. Après quatre jours de grève, la mobilisation ne faiblit pas. La mobilisation se poursuivra tant que le projet de plan social ne sera pas suspendu.

Après une nouvelle réunion entre les élus et la direction ce mardi, la grève a été reconduite pour 24 heures à l’issue d’une assemblée générale. Depuis cinq jours, le journal L’Équipe n’a plus été imprimé. La mobilisation se poursuivra tant que le projet de PSE ne sera pas suspendu. Le plan prévoit la suppression d’une cinquantaine d’emplois (sur un effectif total d’environ 350 personnes), plus des postes de pigistes. Mais 12 postes seront créés dans le cadre du plan de relance qui suivra, précise la direction du journal.

La crise du Covid-19 et l’arrêt des événements sportifs en 2020 ont plongé le journal dans une crise conjoncturelle. Pour la direction, les projections sont également mauvaises pour les années à venir alors que le PSE est censé susciter entre 5 et 6 M€ d’économies. « Si rien ne devait être fait, rappelle ainsi la direction, les projections de pertes pour les quatre années à venir seraient de 6 M€ pour 2021, 7 M€ pour 2022, et à plus de 10 M€ pour 2023 et 2024. »

Mais pour les syndicats, le projet proposé est incohérent en voulant, à la fois, supprimer des emplois (dégradant la qualité du contenu éditorial) et tripler le nombre d’abonnés directs, notamment en numérique.