Un premier sponsor national pour la Coupe du monde féminine 2019 de football en France a été désigné. Il s’agit du chimiste français Arkema.

Arkema, basé à Colombes (Haut-de-Seine), souhaite profiter de cette Coupe du monde organisée sur le sol français pour exposer sa politique de féminisation de ses effectifs. « La signature de ce partenariat est une formidable opportunité de soutenir et valoriser la place des femmes tant dans le sport que dans l’entreprise », confirme Thierry Le Hénaff, PDG d’Arkema. Déjà partenaire de l’écurie Lalou Multi du skipper Lalou Roucayrol en voile, Arkema mise aussi sur le Mondial féminin pour accroître sa notoriété en France et à l’étranger (le groupe est présent dans 55 pays).

47 %
Les équipementiers ne communiquent pas sur leurs fournisseurs. Toutefois, Arkema avait indiqué sur que « plus de la moitié des joueurs » de la dernière Coupe du Monde de football 2014 étaient ainsi équipés de chaussures avec des semelles en Pebax. Lors l’Euro 2016, ce chiffre s’était stabilisé avec 47% de joueurs équipés de chaussures contenant du même matériau.

Le chimiste (8,3 Md€ de chiffre d’affaires), dont les produits sont utilisés par les équipementiers pour la fabrication des chaussures de football (pour les semelles, ndlr), est le premier partenaire, baptisé «supporter national» par la FIFA, sur les six attendus par le Comité d’organisation local qui affiche un budget de 65 M€.