Deuxième il y a quelques jours de la Transat Jacques-Vabre, Paul Meilhat est à la recherche d’un nouveau partenaire principal. Alors que le skippeur pensait courir le prochain Vendée Globe sous les couleurs de SMA (comme en 2017), l’assureur vient de lui annoncer qu’il ne renouvellerait pas le contrat après la Route du Rhum 2018.

« C’est une mauvaise nouvelle, a réagi le marin. Mais on a un projet bien ficelé et compétitif qui devrait convaincre des partenaires pour 2020. » Après trois succès cette saison, et une deuxième place dans la Transat Jacques Vabre partagée avec Gwénolé Gahinet, Paul Meilhat se retrouve dans la position du marin qui cherche les finances nécessaires au prochain Vendée. SMA, son partenaire depuis 2014 arrêtera son sponsoring voile après la Route du Rhum. Une situation à laquelle le skipper de 35 ans n’était pas préparé. Ses résultats sportifs ne sont pas en cause. Le conseil d’administration de l’assureur a pris cette décision pour des raisons économiques.

Le partenaire recherché ne repartira pas d’une feuille totalement blanche. Paul Meilhat et SMA ont déjà planché sur le Vendée Globe 2020, le Graal des marins. Un nouveau bateau devait être construit. L’investissement demandé au nouveau partenaire serait de 3 millions d’euros par an pendant quatre ans. « Ce qu’on a réalisé est un avantage, mais il faut trouver de nouveaux financements », convient celui qui va devoir troquer le ciré pour le costume.