Après avoir longtemps été organisée par l’agence Pen Duick, la Transat Jacques Vabre est passée depuis 2011 dans le giron de ses deux partenaires principaux, la ville du Havre et Jacques Vabre, qui ont souhaité reprendre la main sur la course au sein de l’Association Transat Jacques Vabre.

 

Tous les deux ans depuis 1993, les skippers de la Transat Jacques Vabre retracent la route du café en partant du Havre, premier port caféier de France, à destination des plus belles terres de café. Cette année ce sera le Brésil et Salvador de Bahia. L’association de la transat gère pour cette 13e édition un budget global autour de 2,5 millions d’euros, sans tenir compte de la valorisation des personnels municipaux mis à sa disposition. Près de 900.000 euros sont financés par la ville de départ, Le Havre, coorganisatrice de la course depuis 2011 avec Jacques-Vabre, la marque de café de JDE France, filiale française du géant néerlandais Jacobs Douwe Egberts (Grand’Mère, L’Or, Senseo), numéro 2 mondial du café (derrière Nestlé), issu de la fusion, en 2015, entre DEMB 1753 et les activités café de Mondelez. JDE France, qui compte mettre en place sur cette édition des outils plus élaborés pour mesurer le ROI, met en avant les 43 millions d’euros de retombées médias et les 450.000 visiteurs au Havre comptés lors de l’édition 2015.

Le sponsoring finance 10% du budget global de 2,5 millions d’euros

A côté des deux co-organisateurs, la contribution des territoires d’arrivée – Salvador de Bahia et l’Etat de Bahia, qui ont succédé à Itajai en 2015 – se monte, tout compris (logistique et animations sur place, transports et hébergements des équipes), à environ 400.000 euros. La Région Normandie fait son entrée en tant que partenaire institutionnel à hauteur de 80.000 euros.

Les autres partenaires sont privés, comme Musto, BMW, qui arrive en tant que transporteur officiel, ou V&B, également sponsor du Class40 de Maxime Sorel et chargé notamment de l’animation nocturne du village. Des partenaires qui versent un ticket d’entrées compris entre 20.000 et 60.000 euros. Au total, les droits payés par les sponsors privés représentent de 250.000 à 300.000 euros. Enfin, les droits d’inscription des skippers, dont la moitié sont reversés en prize money aux quatre classes – qui les distribuent ensuite selon leurs propres règles -, représentent environ 150.000 euros de recettes pour l’organisation.