L’Occitane en Provence annonce son investissement dans la course au large. Un double investissement en réalité: d’un côté la Mini-Transat 6.50 avec Matthieu Vincent, de l’autre l’IMOCA et le Vendée Globe avec Armel Tripon.

Au-delà d’un sponsoring classique, L’Occitane en Provence et deux skippers Matthieu Vincent et Armel Tripon ont décidé de s’associer et d’allier leur force pour relever un défi écologique vital pour la planète. Il s’agit pour eux de mettre leur notoriété et leurs compétences au service des océans. Un projet Mini-Transat avec Matthieu Vincent et un projet Vendée Globe avec Armel Tripon, vainqueur de la dernière Route du Rhum en Multi50. Les skippers, qui ont la mer comme terrain de jeu, connaissent plus que quiconque l’urgence d’intervenir, mais ont encore besoin de porte-voix pour se faire entendre. C’est là que L’Occitane en Provence intervient comme la marque le fait déjà en s’engageant dans le «No Plastic Challenge» pour nettoyer les plages, participer à la collecte et au recyclage du carbone et la compensation de l’impact carbone par des plantations d’arbres. Dans cette même démarche, la marque est l’un des plus sponsors de Plastic Odyssey. Des opérations de nettoyages de plages effectuées par les salariés du groupe et les skippers vont voir le jour dès le mois de mai, en France et en Angleterre.

EN BREF
Maître CoQ s’offre un nouveau Vendée Globe pour ses 50 ans. Le samedi 27 avril, Maître CoQ organisait une grande fête aux Sables d’Olonne pour ses 50 ans, entourée de ses salariés et de ses éleveurs partenaires. L’occasion de baptiser le voilier Maître CoQ IV. Le skipper Yannick Bestaven était entouré de Malene Rydahl, la marraine du bateau et coach spécialisée dans le bien-être au travail, avec Mickaël Guibert, le parrain et employé passionné de voile chez Maître CoQ. Le volailler vendéen, qui compte 2500 salariés, sera au départ du Vendée Globe 2020. Mais avant cela, l’objectif premier est la Transat Jacques Vabre en tandem avec Roland Jourdain.