Le skipper et Charal officialisent la prolongation de leur partenariat jusqu’à fin 2026. Avec à la clé un nouvel IMOCA dans les cartons, Charal 2.

Le Vendée Globe 2020-2021 à peine terminé, Charal et Jérémie Beyou ont décidé de repartir sur une nouvelle campagne. « Depuis 2017, nous avons construit une très belle histoire humaine, confirme Stéphanie Bérard-Gest, directrice Marketing de Charal, au moment de dresser le bilan de ces quatre ans. Nous voulions mettre en place un marketing différent, plus expérientiel, pour faire partager au plus grand nombre l’histoire du team et de Jérémie autour de notre signature ‘Vivons Fort’ ! Nous avons pour cela imaginé un dispositif complet qui a vraiment rencontré son public. »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur les départs de courses, 40.000 visiteurs ont été en contact direct avec Charal sur les stands aux couleurs de la marque, avec des expériences très fortes, comme la célèbre Charalienne (tyrolienne) ou les ateliers cuisines et dégustations… Charal a aussi pu s’adresser aux jeunes, grâce à son kit éducatif spécial Vendée Globe, qui a fait l’objet de 11.000 téléchargements et a été distribué à 8.000 exemplaires dans les écoles. L’engouement s’est également manifesté sur les réseaux sociaux – les comptes officiels du Charal Sailing Team ont gagné 20.000 fans sur Facebook et plus de 30.000 sur Instagram.

Plus 15 points en notoriété pour le partenariat

Les retombées médiatiques ont également été au rendez-vous : « Pour le Vendée Globe, l’étude de médiatisation certifiée par Kantar calcule les retombées à 3,5 M€ en équivalent achat d’espace publicitaire, ce qui place notre bateau en quatrième position. Pour Jérémie lui-même, cette valorisation se monte à 12 M€. En notoriété enfin, le partenariat a gagné 15 points entre 2018 et 2020, ce qui signifie que de plus en plus de personnes savent que Charal est investie dans la voile et donc associée à ses valeurs. Le bilan est très positif et explique qu’aujourd’hui, nous avons envie d’aller plus loin et d’accompagner notre skipper dans son rêve de deuxième Vendée Globe avec nous. »

Pour viser haut, les deux parties ont décidé de lancer la construction d’un nouvel IMOCA, Charal 2 : « Le Vendée Globe a apporté beaucoup d’informations qui nous ont confirmé que c’était pertinent de repartir sur un nouveau bateau. A la fois pour continuer à s’inscrire dans l’esprit d’innovation qui fait vraiment partie de l’ADN de Charal, mais aussi dans un objectif de performance qui n’a jamais cessé de nous animer, comme l’ont prouvé les nombreuses optimisations faites sur Charal 1 », explique Mathieu Bigard, Directeur du Groupe Bigard, maison-mère de Charal. La livraison de Charal 2 est prévue en juin 2022.

D’ici là, le skipper et son équipe continueront à naviguer sur un Charal 1 qui va encore être optimisé, la mise à l’eau étant prévue le 26 mai, date à laquelle débutera un gros bloc de navigation destiné à préparer le grand objectif de la saison, la Transat Jacques Vabre Normandie-Le Havre (départ le 7 novembre 2021), course sur laquelle Jérémie Beyou sera en duo avec Christopher Pratt.