Plusieurs mois après la fin de son association historique avec Nike, Roger Federer va récupérer ses initiales et le logo « RF » commercialisé jusqu’à maintenant par l’équipementier américain et qui avait le droit le faire jusqu’à la fin du mois de mars 2019. Conséquence directe de ce changement, le Suisse devrait porter ce logo sur ses tenues siglées Uniqlo lors de ses prochains matchs.

Cette histoire de récupération des droits serait banale si elle ne concernait pas Roger Federer et Nike. D’ordinaire placide et parfaitement lisse, le Suisse, qui a changé d’équipementier il y a un an en passant de Nike à Uniqlo, se montre agacé par ce conflit. Il ne s’est pas gêné de le souligner dans une interview accordée au quotidien de mode américain Women’s Wear Daily. « Ils (Nike) ont pris la mauvaise direction, a ainsi déclaré Federer. Ils voulaient seulement que cela ressemble à un équipement moderne. Mais c’est tout faux de raisonner comme cela. » De ses propres termes, Federer se sent bien chez Uniqlo. On le serait à moins, avec un contrat de 300 millions de dollars sur dix ans à la clé ! Federer en rajoute une couche sur Nike : « J’aimerais enfin un T-shirt beau, frais et craquant. Je suis aussi heureux de ne plus devoir me présenter en training aux conférences de presse. Je ne dois plus porter ces choses. C’est beau d’enfin bien paraître. » Mais Federer se réjouit surtout de bientôt pouvoir arborer à nouveau le logo fait de ses initiales « RF », qui était devenu sa marque de fabrique. « J’espère que Nike saura se montrer courtois et serviable, poursuit Federer dans son interview. C’est quelque chose de très important pour moi et mes fans. » Le temps que ça prendra n’occupe pas les pensées du Bâlois. « La bonne nouvelle, c’est que cela va se faire. Ce sont mes initiales, après tout. C’est bien qu’elles ne leur (à Nike) appartiennent pas pour toujours. Cela va bientôt se faire et c’est ce qui compte. » Rappelons que si Roger Federer est équipé par Uniqlo pour ses vêtements, il porte toujours des Nike aux pieds.

Depuis fin mars, Nike n’a plus le droit de l’utiliser – elle avait de toute manière interrompu la production des produits estampillés « RF » après le départ du Suisse chez Uniqlo. Ce n’est désormais plus qu’une question de temps avant de revoir Roger Federer arborer à nouveau ses initiales.