La société indienne Infosys, spécialisée dans les services informatiques et technologiques, officiera désormais lors des Internationaux de France de tennis. Infosys remplace l’accord historique avec IBM, qui durait depuis 1985, pour fournir l’ensemble des statistiques du tournoi.

« On n’a jamais fait ce qu’on va faire pour Roland-Garros », prévient Pravin Rao, le directeur des opérations d’Infosys, le nouveau partenaire de Roland Garros pour trois ans. L’objectif de la firme indienne et des organisateurs du tournoi est de « pouvoir suivre un match de tennis sans avoir besoin des images ». Pour les statistiques, Infosys s’appuie sur trois outils disponibles sur le site du tournoi. Le premier, « Beyond the stats », est un outil qui classe les statistiques en fonction de leur pertinence. L’ordre va évoluer en fonction des matchs et des joueurs qui s’affrontent. Le second outil, « le troisième oeil », est un outil de visualisation des données. Il suffit de choisir une statistique, et on obtient la trajectoire de chaque balle. En rouge celles qui ont abouti à des fautes, en vert celles qui ont permis d’obtenir des points. Troisième et dernier outil, le « portail des joueurs », réservé aux joueurs et entraîneurs, où ils peuvent revoir leur match ainsi que certaines séquences préalablement choisies. « Nous nous engageons à aider Roland-Garros à élargir son audience mondiale dans le monde physique et virtuel, grâce à l’innovation digitale, pour que les fans comme les joueurs puissent vivre de nouvelles expériences qui vont révolutionner les règles du jeu », ajoute Pravin Rao.

Infosys veut aussi s’adresser aux supporters en s’appuyant sur les réseaux sociaux. Une cartographie du monde avec les différents pays qui parlent le plus de Roland-Garros sera disponible. Tout comme un classement des joueurs dont on parle le plus dans le tournoi, des internautes les plus actifs, et des célébrités qui partagent le plus sur Roland Garros.