Les All Blacks vont perdre leur principal sponsor, le géant américain de l’assurances AIG.

Selon Mark Robinson, le directeur exécutif de la fédération néo-zélandaise, New Zealand Rugby (NZRU), le contrat de sponsoring, en place depuis 2012, prendra fin l’année prochaine (2021). «De longs partenariats commerciaux comme celui-ci sont inhabituels, et le délai qui nous est donné va nous laisser le temps de trouver de nouveaux sponsors», a souligné le dirigeant, se voulant rassurant. De son côté, AIG, dans un bref communiqué, a annoncé sa décision, sans en préciser la raison.

Le contrat avec American Insurance Group (AIG) ne concernait pas seulement l’équipe des All Blacks, mais aussi l’équipe féminine néo-zélandaise, les Black Ferns, celle des Maoris néo-zélandais et des U20, ainsi que les équipes nationales masculine et féminine de rugby à VII.

Les mauvaises nouvelles s’accumulent donc pour la NZRU. La fin du partenariat avec AIG (estimé à 80 M$ sur la première période de cinq ans) vient après la perte du titre de champion du monde et l’élimination en demi-finale de la Coupe du monde au Japon par l’Angleterre. La question n’est pas tant de savoir si les All Blacks vont retrouver un sponsor, mais de quels moyens ils pourront disposer dans le futur ? La NZRU a besoin d’augmenter ses recettes pour retenir ses meilleurs joueurs attirés par les salaires offerts dans l’hémisphère nord, en France et en Angleterre notamment. En déficit chronique, la fédération néo-zélandaise est également confrontée à une baisse de ses licenciés dans les catégories les plus jeunes. Ce qui pourrait hypothéquer les résultats futurs des Blacks.

Avec AIG, la Nouvelle-Zélande avait conclu le deuxième contrat de sponsoring maillot de son histoire après le brasseur Steinlager dans les années 1990. Hormis cette exception, seul le logo de l’équipementier sportif des Blacks était visible à côté de la fameuse fougère argentée, soit la marque Canterbury jusqu’en 1999 et Adidas depuis.