La nouvelle compétition semble susciter de l’intérêt auprès des partenaires. La Société Générale ou la GMF, partenaires historiques du rugby, ont déjà franchi le pas. En marge de la Nuit du Rugby, la Ligue nationale de rugby (LNR) a annoncé l’arrivée d’un partenaire-titre pour le premier championnat professionnel français de rugby à 7, le « In Extenso Supersevens ».

La création de ce championnat professionnel de rugby à 7, discipline olympique depuis les Jeux de Rio en 2016, n’est pas une annonce nouvelle. En revanche, l’arrivée d’un sponsor-titre l’est. La compétition s’articulera autour des quatorze clubs de l’élite du rugby français, accompagnés à chaque étape de deux équipes invitées. La ligue compte ainsi s’appuyer sur la notoriété des grandes «marques» de l’ovalie pour lancer ce championnat. Les clubs pourront, en plus des trois professionnels obligatoires, piocher dans les championnats de Pro D2 et Fédérale 1 pour constituer leur effectif. À travers cinq étapes, la première le 1er février, trois autres en août et la finale en novembre, les différents protagonistes s’affronteront sur une journée en tableau à élimination directe, à l’instar de ce qui se fait sur le circuit mondial pour les phases finales. Chaque étape qualifiera son vainqueur pour la finale où il sera rejoint par les équipes ayant cumulé le plus de points sur l’ensemble de la compétition pour une grande finale à huit. Si cette compétition commencera et s’achèvera à la Défense Arena de Paris, les stades choisis pour les trois autres étapes restent à définir.

In Extenso s’engage pour trois éditions

A chaque journée, la Ligue souhaite créer un festival où le rugby se mêlera à la musique, au fooding et aux jeux. La LNR souhaite utiliser cette compétition pour investir de nouveaux territoires et développer le rugby. Facile à comprendre, le 7 doit constituer une porte d’accès vers le XV et séduire un public plus jeune et plus urbain. Une vision qui a séduit le cabinet In Extenso, leader de l’expertise-comptable et des services professionnels pour les TPE-PME qui s’est engagé pour trois saisons sur ce projet, avec même une «option pour la suite» selon Antoine de Riedmatten, son président. In Extenso vient tout juste de prendre son indépendance du cabinet Deloitte et cherche désormais à se faire un nom auprès du grand public. «Notre Groupe accompagne partout en France plus de 100.000 entrepreneurs, souligne Antoine de Riedmatten. Accompagner et faire grandir de nouveaux projets est dans notre ADN et c’est la raison pour laquelle nous sommes enthousiastes à l’idée d’accompagner la professionnalisation du rugby de clubs à 7. Ce partenariat dans le rugby nous est apparu naturel car nous partageons les mêmes valeurs : esprit d’équipe, rigueur, exemplarité, convivialité.»

EN BREF
DMAX renforce sa visibilité avec le Stade Toulousain. Le Stade Toulousain accueille un nouveau partenaire avec DMAX. La société française de déménagement apparaît désormais sur le short des champions de France du Top 14 lors de ses matchs de Coupe d’Europe (Champions Cup). DMAX devient fournisseur officiel du club. Dans le cadre de contrat conclu par Infront, la régie exclusive du club toulousain, DMAX profitera d’un dispositif d’affichage et d’un programme d’hospitalité lors des rencontres à Ernest-Wallon. «Avec l’acquisition de l’entreprise « Rives Dicostanzo » par DMAX (en septembre, ndlr), nous développons notre présence dans le Sud-Ouest. C’est donc naturellement que je souhaite également renforcer la présence de DMAX dans le cadre d’un partenariat sportif partageant nos valeurs. Le Stade Toulousain est une équipe emblématique de la région, et c’est pour moi et pour le Groupe DMAX une fierté d’y être associé», précise Jérôme Jaman, Président du Groupe DMAX. Dans cette même idée de développer sa visibilité localement, DMAX (16 M€ de chiffre d’affaires en 2018), par l’entremise de Lagardère Sports, s’est également associé cette saison avec le Toulouse FC en Ligue 1. Le logo de l’entreprise s’affiche cette fois sur la manche des joueurs du TFC.