L’union nationale de coopératives agricoles InVivo devient « fournisseur officiel de produits du terroir » pour la Coupe du monde de rugby 2023 organisée en France.

Le lien entre l’agriculture et le rugby est une longue histoire, a rappelé Claude Atcher, directeur général de France 2023. On a besoin de la coopérative InVivo pour optimiser l’expérience culinaire des spectateurs. ». Le groupe (5,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans 19 pays) fournira ainsi les 200.000 repas et boissons destinés aux invités des loges mais aussi la nourriture en vente dans les stades pour le grand public. « On souhaite proposer des sandwichs avec du vrai pain, du jambon de pays et pourquoi pas du foie gras, a souri Claude Atcher. On va s’appuyer sur le groupe pour aller chercher nos produits dans les 50 kilomètres autour des stades, comme le précise notre cahier des charges. » « La Coupe du monde sera l’occasion de mettre en avant tous nos produits de terroir », a expliqué Thierry Blandinières, directeur général InVivo.

Le groupe sera un acteur clé de la mise en place des « halles du rugby », sorte de marchés où les spectateurs pourront se restaurer avant et après les matchs, près des enceintes. Le comité estime entre 2 et 4 millions le nombre d’amateurs qui fréquenteront les « rugby village », préférés au terme de fan zone, pendant l’événement.