La Fédération française de Rugby (FFR) annonce la fin de son partenariat avec le groupe automobile BMW en juin prochain. BMW et la FFR ont décidé « d’un commun accord » de mettre fin au 1er juillet à leur partenariat, en place depuis 6 ans.

Partenaire depuis 2013 de la Fédération, BMW s’était engagé jusqu’en 2022 avec la FFR et avait prolongé son accord en octobre 2016 à quelques semaines des élections fédérales. Pour sortir de son engagement, une année de Coupe du monde en plus, le constructeur automobile se serait engagé pour une compensation financière de l’ordre de 500.000 €, sachant qu’il faisait partie des sponsors principaux de la FFR. «BMW Group France souhaite monter en puissance sur des formats interactifs, expérientiels et digitaux pour répondre aux attentes de plus en plus diversifiées de ses clients», précise la FFR, qui privilégie, elle, «les partenaires désireux de poursuivre leur engagement à horizon 2023 (année de la Coupe du monde organisée en France, NDLR) et au-delà». La FFR mène actuellement «des discussions avancées», confidentielles, avec d’autres partenaires potentiels. Renault, le précédent constructeur partenaire de la fédération, Peugeot ?

Comme les autres partenaires historiques (Société Générale, GMF, Orange), apportait 4 M€ environ par an à la FFR. En cette année de piètres résultats du XV de France, la fédération se serait bien passée d’une telle annonce.