En difficulté financière, la Fédération néo-zélandaise de rugby confirme négocier l’entrée d’un fonds d’investissement au capital. Un choix contesté par des cadres des All Blacks. Dans le même temps, les négociations pour succéder à AIG comme sponsor principal des Blacks démarrent. Le groupe Altrad est intéressé.

L’instance, dont les problèmes de trésorerie sont antérieurs à la pandémie de Covid-19, n’a pas dévoilé le nom de son potentiel partenaire. Selon plusieurs médias locaux, il s’agirait de la société américaine Silver Lake. La firme serait prête à investir 465 millions de dollars néo-zélandais (277 M€) pour acquérir 15% des droits commerciaux de la fédération. Silver Lake pourrait en outre négocier des accords de diffusion et de produits dérivés à l’échelle mondiale.

Les négociations se concentrent sur la puissante marque All Blacks. Les hommes en noir, triple champions du monde, sont une machine à gagner sur le terrain (près de 80% de victoires) et leur « haka » d’avant-match est presque aussi célèbre qu’eux. « Nous croyons qu’il s’agit, pour tous les acteurs du jeu, d’une occasion de se transformer », selon Mark Robinson, le patron de New Zealand Rugby (NZR). « Le jeu doit changer et nous avons un rôle de premier plan à jouer » dans ces évolutions, a-t-il encore estimé.

Les joueurs circonspects

Mais cette opération, semblable à celle du Tournoi des Six nations avec le fonds CVC pour plus de 400 M€ sur cinq ans, se heurte aux réticences de plusieurs joueurs majeurs des All Blacks. Selon le New Zealand Herald, le capitaine Sam Cane a signé une lettre adressée à la NZR et s’opposant à l’accord. La New Zealand Rugby Players Association, sans l’aval de laquelle l’accord ne peut être conclu, aurait menacé d’exercer son droit de veto. « J’ai eu l’occasion de parler à certains piliers des All Blacks et ils restent ouverts d’esprit quant à ce qui est proposé à ce stade », assure Robinson.

Un futur sponsor nommé Altrad ?

Sur un autre sujet, mais tout aussi délicat, le groupe Altrad, sponsor du XV de France depuis 2018, s’intéresse de très près au mythique maillot des All Blacks comme l’indique nos confrères du Midi Olympique. Fin 2021, les Néo-Zélandais vont en effet perdre leur sponsor maillot actuel AIG, le groupe d’assurances américain ne reconduira pas son contrat. « C’est une marque prestigieuse. Les All Blacks c’est ce qui se fait de mieux en termes rugbystiques au plan mondial depuis longtemps. Nous sommes intéressés, c’est vrai. Mais à ce jour, rien n’est fait » a confié Mohed Altrad, dirigeant du groupe éponyme, à L’Équipe.