Le groupe informatique Atos, seule entreprise française membre des top sponsors du Comité international olympique (CIO), a prolongé son partenariat avec l’instance jusqu’aux JO de Paris en 2024.

«Atos prolonge son partenariat TOP jusqu’en 2024 afin, d’une part, de continuer à soutenir la transformation numérique des Jeux Olympiques en tant que principal intégrateur technologique et, d’autre part, de remplir son rôle dans la sécurisation de l’infrastructure informatique des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin 2022 et des Jeux Olympiques de Paris 2024», précise le CIO. «L’accord comprend également les droits marketing pour le Comité international paralympique (IPC) et les Jeux Paralympiques tout au long de l’accord de collaboration à long terme CIO-IPC, ainsi que pour les Jeux Olympiques de la jeunesse», ajoute le CIO. «Nous sommes enchantés de prolonger notre collaboration avec le CIO, laquelle dure depuis 30 ans déjà», a souligné Élie Girard, directeur général d’Atos.

L’entreprise basée à Bezons, en région parisienne, compte 110.000 collaborateurs dans 73 pays et réalise 12 Md€ de chiffre d’affaires annuel. Partenaire mondial du mouvement olympique depuis 2001, elle travaille avec le CIO depuis 1989.

Intel et le CIO lancent un programme au service des athlètes
En partenariat avec Intel et par l’intermédiaire de la communauté Athlete365, le Comité international olympique (CIO) lance une gamme de services d’accompagnement, de mentorat, d’apprentissage et de développement pour les athlètes.

L’initiative est le fruit de l’engagement pris par Intel et le CIO de soutenir les olympiens et les espoirs olympiques. Intel est devenu partenaire olympique mondial en juin 2017 (jusqu’en 2024).
Ces services seront proposés via Athlete365, la communauté officielle des athlètes créée par le CIO. Ils viendront compléter les ressources existantes fournies par l’organisation olympique. «En tant que partenaire olympique, nous considérons les athlètes comme une extension de la famille Intel et nous voulons les aider par tous les moyens possibles, surtout en ces temps difficiles. Nous proposons d’excellents services à nos employés chez Intel et nous voulons les étendre à la communauté des athlètes», a confié pour sa part Bob Swan, président-directeur général d’Intel.
Intel propose des services de mentorat, assurés par des employés expérimentés afin d’aider les athlètes à acquérir des compétences qui leur seront utiles lorsqu’ils arrêteront la compétition et se prépareront à entamer une nouvelle étape de leur vie. Intel travaille actuellement avec le CIO afin de multiplier le nombre de mentors disponibles en intégrant à ce groupe des employés du CIO et des athlètes olympiques.

Une série de webinaires est également prévue. Le premier d’entre eux a été conduit par le décathlonien Ashton Eaton, champion olympique 2012, aujourd’hui employé d’Intel, autour de la reconversion professionnelle. Enfin, en plus d’un accès à des centaines de ressources portant sur la performance (concentration, sommeil, etc.), un plan de développement des compétences est prévu. Les athlètes auront accès, via LinkedIn, à des thématiques allant des questions commerciales à la prise de parole en public, en passant par la technologie et la valorisation de la marque.