Bold Eagle, deuxième cette année, s’était imposé en 2016 et 2017 sous la bannière du « Grand Prix d’Amérique Opodo ». Mais l’édition 2018 du championnat du monde des trotteurs n’avait pas de sponsor-titre lors de la victoire de Readly Express.

Le Trot n’a pas souhaité faire un “one shot” pour cette dernière édition, comme cela avait été le cas par exemple en 2001 avec Fabio Lucci. La Directrice de la Communication et du Marketing du Trot, Isabelle Coltier-Spira, assume ce choix : « L’année 2018 est une année de transition pour le sponsoring du Grand Prix d’Amérique. Nous allons profiter de cette édition pour séduire et faire découvrir l’événement à des décideurs d’entreprises susceptibles d’être intéressés pour associer leur marque au Grand Prix. Une histoire commune est à bâtir. C’est pour cela que l’engagement du sponsor titre doit se faire sur une durée à minima de 3 ans pour installer la marque et recueillir l’ensemble des bénéfices (notoriété, retombées, business…). Tout sponsoring sportif s’inscrit dans la durée c’est une règle que l’on retrouve partout ! » En 2013 et 2014, Le Grand Prix d’Amérique n’avait pas non plus de sponsor-titre après l’arrêt du partenariat historique avec Marionnaud (2002-2012). Dans sa recherche du successeur d’Opodo, Le Trot est assisté par l’agence MKGP.

Le Prix d’Amérique et les sponsors titres
1996 à 2000 : Sogères
2001 : Fabio Lucci
2002 à 2012 : Marionnaud
2013 et 2014 : pas de sponsor titre
2015 à 2017 : Opodo