C’est l’un des sportifs préférés des Français. Teddy Riner met son sourire au service de Ford. Le champion aux 18 médailles d’or devient le « super coach » du constructeur.

Pour les besoins de marque, Teddy Riner (29 ans) incarne un « super coach » commercial au sein de Ford France. « Je suis en charge de motiver les équipes (…) et faire en sorte que tout soit prêt pour le lancement de nouveaux modèles » explique le sportif. Le double champion olympique aura pour mission d’aider la marque à « se dépasser » et à gagner en visibilité auprès des Français en l’accompagnant dans une phase de lancements de nouveaux modèles et services ces deux prochaines années. Le judoka confie s’être inspiré de son entraîneur pour « avoir les bons mots ». La campagne publicitaire a démarré en télévision et est à suivre sur les réseaux sociaux via le mot-clé #CestTeddyQuiLADit. Teddy Riner sera massivement présent à la TV, en radio ou encore sur le web et occupera aussi une place de choix dans les 240 Ford Stores et concessions de la marque avec un support taille réelle (2m04) à son effigie.

L’équipage Riner-Ford portera aussi sur des programmes associatifs auprès de l’UNICEF et sur l’opération « Allons plus loin pour nos enfants » (depuis 2014) : à chaque essai gratuit en concession Ford, vingt euros sont reversés à la fondation caritative choisie par le client.

Philippe Poutou veut parler à Riner
Lorsque les actualités se rencontrent, le télescopage peut s’avérer spectaculaire. Pendant que Teddy Riner prête son sourire au constructeur américain, Ford ferme son usine de Blanquefort (Gironde). Ancien candidat à la présidentielle, Philippe Poutou, salarié du site en question, demande à être reçu par Teddy Riner. Sur Twitter, il interpelle le judoka : « Je demande officiellement à être reçu par le nouvel ambassadeur de Ford. En tant que salarié de la multinationale, je voudrais lui raconter notre lutte pour sauver l’usine Ford Blanquefort et nos emplois (plus de 2000 directs et induits dans la région Bordelaise) ».