Paris 2024 lance une initiative auprès du Consortium Unicode pour inclure les sports paralympiques parmi la gamme existante des émojis, devenus incontournables dans la communication au travers des réseaux sociaux et des messageries.

Il existe aujourd’hui près de 3.000 émojis. De nouveaux émojis sont ajoutés chaque année. Le Consortium Unicode, organisation privée à but non lucratif, décide de l’introduction des nouveaux émojis. Elle est composée de représentants des grandes entreprises technologiques, d’ingénieurs, de linguistes, mais aussi de représentants publics. Elle se réunit quatre fois par an.

Paris 2024 a déposé aujourd’hui auprès du Consortium Unicode sa proposition d’inclure quatre sports paralympiques parmi la gamme des émojis existante : la para natation, le cécifoot, le tennis fauteuil et para athlétisme. À travers ces quatre émojis, Paris 2024 à l’ambition de renforcer « la visibilité et la notoriété de ces disciplines dans le monde entier » mais aussi « de permettre aux personnes en situation de handicap de pouvoir s’identifier ».

« Chacun peut agir pour soutenir cette initiative, en relayant le #ParaEmojis2024 sur les réseaux sociaux, souligne Tony Estanguet, Président de Paris 2024. Les émojis paralympiques permettront de donner aux para sports la visibilité et la reconnaissance qu’ils méritent. Nous espérons qu’ils éveilleront les curiosités et seront une nouvelle avancée vers un changement de regard sur le handicap. »

La démarche est soutenue par le Comité International Paralympique (IPC) et du Comité Paralympique et Sportif Français (CNOSF), ainsi que de nombreux athlètes, paralympiques et olympiques, français et internationaux.