Le journal L’Équipe a choisi de faire sa Une du jour sur l’ouverture des Jeux Paralympiques à Tokyo avec à l’intérieur 12 pages consacrées à l’événement. Une première saluée par Marie-Amélie Le Fur, présidente du CPSF (Comité paralympique sportif français), et en lice aux jeux.

Faute de spectateurs, la joie et les enjeux de la compétition devront se transmettre uniquement par la diffusion télévisée et son audience de quatre milliards de téléspectateurs cumulés attendue. « C’est sûr qu’on préférerait qu’il y ait du public mais, nous, on reste concentré sur notre objectif », commente la judokate et porte-drapeau française Sandrine Martinet.

« Nous avons besoin des médias pour valoriser l’engagement des personnes handicapées, valoriser le parasport à hauteur de l’engouement qu’il suscite », a rappelé mardi Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, en conférence de presse depuis Tokyo.

Le baromètre du CSA fait état de 0,7% de représentations de personnes avec handicap dans les médias, alors qu’il y a 12 millions de personnes qui ont un handicap.