Le conseil de la métropole de Montpellier officialise la nouvelle appellation du Palais des Sports René Bougnol. Dans le cadre d’un contrat de naming signé avec FDI Groupe (immobilier), l’antre du Montpellier Handball, depuis plus de 20 ans, sera rebaptisée « FDI Stadium ».

C’est une particularité de la ville de Montpellier. Les enceintes n’appartiennent pas aux clubs professionnels, mais les collectivités n’hésitent pas à signer des contrats de naming. Après le GGL stadium (rugby) et la piscine olympique Angelotti, en passant par l’ex-Park&Suites Arena devenue la Sud de France Arena, c’est au tour du palais des sports René Bougnol de prendre le nom d’un partenaire privé. À partir du 1er novembre prochain, cette enceinte sportive qui accueille traditionnellement les matches du MHB, s’appellera « FDI Stadium », du nom d’un promoteur immobilier montpelliérain qui œuvre dans les logements sociaux.

Des critères importants pour la Métropole selon Christian Assaf, vice-président de la Métropole, chargé des Politiques Sportives : « nous n’aurions pas pu autoriser un naming avec un sponsor qui fabrique des boissons sucrées ou une enseigne de restauration rapide ».

Lors de la présentation de l’accord, Christian Assaf, a également voulu mettre les points sur les « i » : « L’argent du privé n’est pas sale surtout quand il est incarné par FDI. Je préfère ça à l’argent du Qatar. »

« Le naming reste l’une des solutions les plus efficaces »

À Montpellier, le naming reste un sujet délicat. Lors du vote par la Métropole du naming de René Bougnol, les élus écologistes ont voté contre. La précédente opération de naming montpelliéraine, le baptême de la piscine olympique d’Antigone en piscine Angelotti, du nom d’un autre promoteur immobilier, a été assez mal perçue par la population.

« Le naming sur le palais des sports René Bougnol est cohérent », tranche Julien Deljarry, président du MHB. « Nous nous adaptons à l’économie réelle : le MHB doit diversifier ses revenus… La rénovation du palais des sports va nous permettre de proposer plus d’activités, comme des séminaires d’entreprises, mais le naming reste l’une des solutions les plus efficaces qui s’offre au club pour accroître ses revenus et continuer d’être compétitif. »

« FDI est un entreprise locale reconnue et respectée qui a fortement soutenu le club en 2014 lorsque celui-ci s’est retrouvé au bord du gouffre », rappelle le président du MHB. « Aujourd’hui, l’un de nos partenaires historiques souhaite s’engager encore plus fortement à nos côtés grâce au naming, et le MHB ne peut que s’en réjouir. » FDI était en effet déjà un partenaire du club et l’un des actionnaires présents en 2014 quand il avait fallu sauver le MHB du dépôt de bilan.

« Actionnaire et partenaire du club depuis plusieurs saisons, le naming du stade confirme un peu plus notre attachement à ce club historique qu’est le Montpellier Handball », confirme Mathieu Massot, Directeur Général FDI Groupe.

Le groupe immobilier versera 1 M€ au club au cours des quatre années de l’accord, soit une moyenne de 250.000 € par saison.

Ce contrat permettra à la collectivité de réduire de 80.000 € par an son aide financière au MHB pendant la même période. Une économie qui bénéficiera à d’autres sports. L’enveloppe sera injectée dans un fonds dédié aux sportifs espoirs qui pratiquent dans l’une des disciplines des Jeux olympiques de Paris 2024.

« C’est du gagnant-gagnant, avec cet argent, précise Christian Assaf, nous allons, entre autre, créer un fonds d’aide pour les futurs grands champions, les futurs médaillés olympiques en hip-hop, en BMX, en trottinette, en basket 3×3, judo, boxe et autres sports pour être accompagnés jusqu’aux JO de Paris en 2024. » L’élu insiste sur les retombées du naming: « Sur 1 M€ attribué par FDI, 300.000 € reviendront à la Métropole. Cela nous permettra d’investir 150.000 € par an pour améliorer les équipements afin de faciliter le développement des jeunes espoirs locaux dans diverses disciplines. »

Le futur FDI Stadium a également bénéficié cet été de nouveaux travaux dans la cadre de la mise aux normes de l’accueil PMR et de l’amélioration de la qualité d’accueil du public. Ces travaux correspondent à une troisième tranche d’un plan de modernisation entamée il y a maintenant huit ans.

Afin de « perpétuer la mémoire de l’ancien escrimeur montpelliérain, triple médaillé olympique », le parvis du palais des sports sera rebaptisé René-Bougnol.