Le CNDB (Comité national pour le développement du bois) s’associe à la Fédération française de gymnastique (FFGym) pour une première année de partenariat en direction des Jeux olympiques de 2024.

Le CNDB a l’ambition de promouvoir et de développer l’utilisation du bois. Pour la FFGym, l’arrivée de ce nouveau partenaire illustre son dynamisme et sa volonté de développer l’attractivité de la gymnastique auprès de tous les publics. « Pour accompagner l’utilisation du bois aux Jeux olympiques et pour communiquer plus efficacement vers le grand public sur le cycle de vie d’une forêt et l’utilisation du bois dans la construction et l’aménagement, nous avons souhaité nous rapprocher d’une fédération sportive qui nous ressemble : basée sur des valeurs humaines fortes ; valorisant l’effort collectif et le dépassement individuel ; en recherche constante d’excellence et de performance dans un cadre transparent et clair, indique Sarah Laroussi, Directrice Générale du CNDB. Notre choix s’est arrêté sur la FFGym pour plusieurs raisons évidentes : cette discipline sportive est pratiquée dans un environnement bois (gymnase, parquet, agrès). »

70%
Le matériau bois est plébiscité dans bon nombre d’équipements sportifs. 70% des gymnases en France sont réalisés en bois.

« L’arrivée du CNDB au sein de la famille de la gymnastique est une vraie fierté alors même que notre fédération est engagée dans un plan de développement ambitieux. Le CNDB rejoint le club prestigieux des Partenaires Officiels de la FFGym et de ses équipes de France, se réjouit James Blateau, le président de la FFGym. C’est un signe fort pour la gymnastique et nous sommes très heureux d’être soutenus par le Comité National pour le Développement du Bois qui partage indiscutablement nos valeurs. »

Le bois valorisé lors des JO 2024
Dans son dossier de candidature, Paris 2024 avait fait valoir l’argument de l’excellence environnementale et de la durabilité, s’engageant à réduire l’impact carbone des Jeux, notamment sur les différents chantiers. Ainsi, les chantiers des Jeux olympiques de 2024 feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique, construits en Seine-Saint-Denis, ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 a été formée à cet effet. Le projet est porté par ADIVBois (Association pour le Développement des Immeubles à Vivre Bois) et financé par France Bois Forêt (Interprofession nationale de la filière forêt-bois) et le Codifab (Comité professionnel des professions de l’ameublement et de la seconde transformation du bois). À travers le rassemblement des organisations professionnelles du secteur, France Bois 2024 a pour vocation d’aider les entreprises et maîtres d’ouvrage grâce à des préconisations techniques, un accompagnement, et d’éventuelles formations, à la traçabilité notamment.
France Bois 2024 s’est engagée à proposer 50% de bois français.