Le début du partenariat entre l’Olympique de Marseille et Uber Eats est homérique. Après une conférence de presse lunaire pour présenter le nouveau partenaire, le design du maillot de la saison à venir est revu en catastrophe. Trop “vert” pour les supporters marseillais, le logo d’Uber Eats passe au noir.

L’histoire est-elle mal embarquée ? En tout cas, elle ne démarre pas avec les toutes les bonnes fées au-dessus de son berceau. Nouveau venu dans l’univers du marketing sportif, Uber Eats a des excuses. Mais comment se fait-il que personne chez Puma ou à l’Olympique de Marseille n’ait anticipé le couac ? Au sortir d’une saison ratée et à la veille d’une nouvelle qui s’annonce difficile, la moindre erreur de communication peut prendre des proportions invraisemblables. D’autant que les signes annonciateurs de la grogne étaient là. Lorsque le maillot marseillais a «fuité» il y a quelques semaines, la couleur de l’inscription Eats, en vert, sur le maillot blanc a tout de suite fait réagir, mais négativement. L’officialisation de l’accord a confirmé la fronde. «Comment insulter à ce point les valeurs du club, l’année même où l’OM célèbre ses 120 ans d’histoire et le CU84 ses 35 d’attachement au bleu et blanc ?», déplorait ainsi la Vieille Garde, regroupement des fondateurs du CU84. Ce groupe de supporters influents a immédiatement réagi en lançant une action #PasDeVertSurNotreMaillot sur les réseaux sociaux, et rappelle que cette couleur est celle de «l’ennemi héréditaire forézien». Le problème a été évité sur les deuxième et troisième tenues où le nom de la société Uber Eats est écrit en blanc. «Une question de visibilité», a expliqué Stéphane Ficaja, manager général Europe de l’Ouest et du Sud.

Quarante-huit heures plus tard, Uber Eats décide de modifier sa stratégie et de changer la couleur de son logo sur la tunique blanche des Olympiens ! Le nom de la marque sera donc écrit en noir. «Nous avons entendu les supporters de l’OM, c’est pour cette raison que nous avons décidé de modifier la couleur du logo, explique cette fois Stéphane Ficaja. Nous avons à coeur de respecter l’identité du club et nous serons toujours à l’écoute des supporters. L’OM est un club passionné, historique et emblématique en France et notre volonté première est de lui rendre hommage et d’être plus qu’un sponsor.»

Les goûts et les couleurs…
Si le vert du logo d’Uber Eats a déplu à certains supporters marseillais, ils n’avaient rien contre le orange du précédent partenaire principal, Orange, ni sur le bleu et rouge (pourtant proche des couleurs du Paris SG) d’Intersport.

Le vert, la couleur de la saison ?
Il n’y a pas qu’à Marseille que les supporters ne veulent pas du vert. A Nantes, le choix du maillot extérieur du nouvel équipementier, New Balance, laisse perplexe. Si le vert, on connaît à Nantes, celui de la saison de 2019-2020 est particulier. Le ton est plus flashy qu’à l’accoutumée et la confusion est presque totale avec les tuniques… de l’ASSE des années passées. Une tunique verte, avec des courbes qui «font référence à la vague symbolisée sur différents logos du club, notamment celui dévoilé en 1988, ainsi qu’à l’architecture du stade de la Beaujoire», indiquent les Canaris dans un communiqué. Sur les réseaux sociaux, le rapprochement a été rapide. Au total, plus de deux cents commentaires qui ne laissent que peu de doute sur le sentiment général des supporters nantais.