Les dirigeants de l’Olympique de Marseille ont décidé de soigner leurs relations avec le continent africain. Le club met à l’honneur ses anciens joueurs issus du continent et lance un label «OM Africa».

Après avoir ouvert des écoles de football à Alger et Tunis, l’état-major olympien a cette fois mis à l’honneur les anciens joueurs africains du club en marge de la dernière rencontre de championnat face à Bordeaux. Le coup d’envoi a été donné par Djamel Belmadi, Olympien entre 1997 et 2003, et aujourd’hui sélectionneur de l’Algérie, vainqueur de la CAN 2019. Des consuls de pays africains étaient également présents à l’Orange Vélodrome. Ils ont assisté au lancement du label «OM Africa», un vaste programme afin de rapprocher et fédérer ses supporters sur le continent africain. L’une des premières concrétisations de la démarche est une collaboration avec l’académie Diambars, représentée par Saer Seck et Jimmy Adjovi-Bocco, au Sénégal. «Le football sénégalais est l’un des plus prometteurs sur la planète, a présenté Laurent Colette, le directeur général olympien. On voulait donc avoir une relation plus étroite avec ce football qui nous plaît et dont on se sent si proche.»

3
Soit en millions, la fan base de supporters en Afrique de l’Olympique de Marseille sur ses réseaux sociaux.

«S’il y a une pépite en formation à Diambars et que l’OM se faisait griller la politesse, ce partenariat n’aurait aucun sens», a souligné Saer Seck. Le club marseillais aura une priorité sur le recrutement de joueurs venus de cette école. «Nous allons nous concentrer sur l’Afrique francophone, où il y a un terreau, a enchaîné Laurent Colette. On a 700.000 supporters algériens sur Facebook ! 300.000 en Tunisie. Nous sommes appréciés par les Africains et nous n’avons pas encore assez rendu par rapport à tout cet amour qu’ils nous donnent.» Face à Bordeaux, les joueurs marseillais portaient un maillot avec le label OM Africa présent sur la manche. Ces maillots «collector» seront à gagner par les supporters africains sur les réseaux sociaux de l’OM. «Nous accélérons désormais le développement de l’OM à l’international, confirme Jacques-Henri Eyraud, Président de l’OM. Et nous allons concentrer notre énergie sur l’Afrique, un continent au potentiel exceptionnel et à la culture football particulièrement forte. L’Olympique de Marseille jouit d’une immense notoriété en Afrique. Au Sénégal, un habitant sur deux qui s’intéresse au football cite spontanément l’OM comme son équipe de coeur ! Je me réjouis que Diambars devienne notre tête de pont en Afrique de l’Ouest où l’OM espère dénicher ses futurs talents et continuer à bénéficier de l’excellence du football africain».