Selon une étude réalisée par le quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport, la Juventus Turin arrive en tête du classement des revenus générés par les partenaires visibles sur les maillots des équipes de Serie A. Tout sauf une surprise. Le reste en revanche…

Le total des revenus commerciaux générés par les espaces disponibles sur les maillots est estimé à 168,7 M€ pour les 20 clubs pour 2020-2021. A des années lumières de la Premier League qui totalise 400 M€ sur ce chapitre. Mais étonnamment, alors que la crise sanitaire de la Covid-19 bouleverse l’ensemble des écosystèmes, c’est plus de 6 M€ de mieux que la saison précédente ! La crise épargne donc, pour l’instant, les sponsors des clubs de Serie A (pour une partie au moins). Avec les stades fermés au public, ce sont les retransmissions télévisées qui assurent encore un minimum de prestations pour les partenaires.

Des propriétaires omniprésents

À elle seule, la Juventus Turin pèse pour près du tiers de ce total. Le club turinois totalise 48 M€ de revenus grâce à deux marques : Jeep, constructeur automobile du groupe Fiat, qui paie 42 M€, et Cygames de retour cette saison. Loin derrière, la Fiorentina affiche le total enviable de 26,2 M€ grâce à Mediacom, Estra, et Prima.it. Le premier partenaire, qui appartient à Rocco Commisso, le propriétaire de la Fiorentina, apporte à lui seul près 25 M€. Sassuolo, où évolue le Français Maxime Lopez, occupe une étonnante troisième place avec les 18 M€ apportés par Mapei. Mais il est vrai que la marque et le club partagent des racines communes avec Giorgio Squinzi. Décédé il y a un an, Squinzi était le propriétaire du club et le patron du groupe industriel Mapei.

Les « historiques » clubs milanais sont loin derrière. L’Inter Milan termine sa dernière saison avec Pirelli (11 M€ par an). Le Milan a renouvelé avec la compagnie aérienne Emirates jusqu’en 2023 avec un contrat à 10 M€ par an, mais sans exclusivité. De nouveaux partenaires pourraient apparaître prochainement sur la tunique rouge et noire.