Est-ce que l’information se trouve sur la photo (avec le Brésilien Neymar souriant) ou bien dans l’officialisation d’un nouveau partenariat ? Le PSG scelle une alliance avec la start-up britannique de livraison de repas, Deliveroo.

Le club de la capitale signe un partenariat avec Deliveroo comme partenaire premium des équipes de football masculine et féminine jusqu’en 2022. En s’associant avec le club champion de France, la start-up anglaise souhaite renforcer sa notoriété et poursuivre son développement en France et à l’international. Il y a quelques semaines, Deliveroo s’engageait déjà avec la Fédération anglaise de football (FA). «Le club a parcouru un long chemin ces dernières années pour devenir une marque mondiale respectée et appréciée, commente Will Shu, fondateur et PDG de Deliveroo. Tout comme la nourriture, le football est une question de passion. Le Paris Saint-Germain est un club très populaire et idolâtré en France et dans le monde entier.» Le club parisien est aujourd’hui suivi par plus de 75 millions de supporters sur 6 plateformes (Facebook, Twitter, Instagram, Youtube, Snapchat, TikTok) et plusieurs réseaux régionaux. En plus, le PSG est le club rival de l’Olympique de Marseille, engagé, lui, avec Uber Eats…

Activation directe de ce partenariat, le PSG va proposer à ses spectateurs un service de livraison de repas… au Parc des Princes. Deliveroo sera présent à l’année au Parc des Princes, notamment à travers la création d’un espace grand public aux couleurs de la marque qui ouvrira en 2020. Une implantation qui permettra aux supporteurs de bénéficier d’un service exclusif de livraison de repas directement à leur place.

63%
En 2018, les revenus de la plateforme de livraison à domicile (c’est-à-dire les commissions versées par les restaurateurs) ont bondi de 63 %, à 95 millions d’euros. D’ici à la fin de l’année, 15 000 restaurants devraient être partenaires. La France représente le second marché de Deliveroo après la Grande-Bretagne. Et pour la deuxième année consécutive, la filiale française est rentable avec un profit net de 2,7 millions d’euros, en augmentation de 80 % alors que Deliveroo est largement déficitaire au niveau mondial avec 185 millions de livres de pertes en 2017.