La Liga, la ligue de football espagnol, et Burger King ont conclu un accord pour faire de la chaîne de restauration rapide le sponsor officiel du championnat pour les trois prochaines saisons.

La collaboration sera visible au travers d’une série d’activations et la présence de Burger King sur tous les supports de la Liga.

Présent à la conférence de presse de présentation du partenariat, Javier Tebas en a profité pour critiquer une nouvelle fois le PSG. « Le Real Madrid a été de loin le meilleur club d’Europe lorsqu’il s’agit de gérer le problème de la pandémie au niveau économique a expliqué le président de la Liga. Il a toujours eu une rigueur budgétaire de ses dépenses salariales et la stratégie de transfert et de vente de joueurs a été très importante. En ne faisant aucune recrue, sa situation s’améliore et lui permet d’avoir des fonds et d’accéder aux financements des banques. »

Tout le contraire du PSG selon Tebas : « Le PSG a une masse salariale proche de 600 M€ et les droits audiovisuels en France ont baissé de 40 %, il est impossible qu’il puisse payer. »

Pourtant, il y a quelques jours, Paris avait officiellement mis en garde Tebas. « Il est de notoriété publique que certains clubs espagnols et que votre Ligue sont confrontés à des niveaux d’endettement insoutenables après une mauvaise gestion flagrante, sans parler de la manière dont le football espagnol a été financé au cours de la dernière décennie – y compris par l’État » pouvait-on lire dans un courrier lui étant adressé.

La LFP avait également décidé de prendre position. « La LFP demande à M. Javier Tebas de surveiller ses déclarations outrancières. La LFP ne souhaite pas être la « muleta » agitée par M. Tebas afin de masquer les problèmes internes traversés actuellement par le football professionnel espagnol », prévenait l’instance. Visiblement, ça ne suffit pas.