Pour la première fois depuis ses débuts il y a quinze ans, l’équipe cycliste kazakhe aura un cosponsor titre. Elle s’appellera « Astana-Premier Tech », à partir de la prochaine saison.

C’est une petite révolution qui vient de se dérouler au Kazakhstan avec le rachat d’une partie de l’équipe Astana par les Canadiens de Premier Tech, entreprise dirigée par Jean Bélanger, partenaire depuis déjà quatre ans.
Cette société industrielle présente dans 27 pays, spécialisée dans les technologies de pointe, notamment dans le traitement de l’eau, est passée à la vitesse supérieure et s’associera dans le naming de l’équipe à partir de 2021, ce qui n’était jamais encore arrivé à la formation dirigée par l’ancien coureur Alexandre Vinokourov.

La décision des autorités kazakhes de moins investir dans le cyclisme a contraint les dirigeants de l’équipe à trouver de nouveaux financements. « Le nom de l’équipe pour l’année prochaine sera changé, mais l’équipe continuera d’exister sous les couleurs du Kazakhstan, malgré le fait que l’implication financière de Samruk-Kazyna JSC sera considérablement réduite. Nous allons continuer ainsi de glorifier le nom du Kazakhstan, ainsi que le nom de notre nouveau partenaire canadien, Premier Tech, dans l’arène sportive mondiale », précise Yana Seel, la directrice générale d’Astana.

« C’est vraiment agréable d’avoir un sponsor canadien – et surtout québécois – au plus haut niveau de mon sport, a réagi le Canadien Hugo Houle, arrivé en 2018 au sein de la formation Astana en provenance d’AG2R La Mondiale. Pour moi, c’est une très grande chose. Je cours en Europe depuis longtemps, mais savoir que nous avons un solide sponsor canadien dans une équipe WorldTour, qui aura un impact et essaiera de développer le cyclisme au Canada c’est une excellente nouvelle pour le cyclisme canadien. » Il ne sera pas le seul Canadien de l’équipe Astana-Premier Tech la saison prochaine puisque son compatriote Steve Bauer a été nommé au poste de directeur sportif.

Souvent confrontée à des problèmes de trésorerie, la formation peut désormais voir l’avenir plus sereinement alors que des cadres, le Colombien Miguel Angel Lopez et le Russe Alexander Vlasov, étaient annoncés sur le départ.

Merckx cherche 300.000 € pour la survie de son équipe

Manager de l’équipe américaine Hagens Berman-Axeon, composée de jeunes coureurs, Axel Merckx est à la recherche de 300.000 € pour boucler son budget 2021. En douze ans, il a notamment formé le Britannique Tao Geoghegan Hart, le récent vainqueur du Giro avec Ineos. « Pour la prochaine saison, il manque 300.000 € pour être au niveau de cette année, indique Axel Merckx dans le journal belge La Dernière Heure. On va essayer de survivre au moins une demi-année pour pouvoir offrir quelque chose aux coureurs. Ce n’est pas facile, il faut trouver plus de fonds pour pouvoir courir en Europe, où l’on est souvent présents, et faire des camps d’entraînement. » Son budget actuel est inférieur à 1,5 M$ (1,3 M€).