Selon L’Équipe, le partenariat de naming entre la Ligue nationale de basket (LNB) et le constructeur automobile Jeep (une des nombreuses marques du nouveau groupe Stellantis) ne sera pas renouvelé au terme du contrat de trois ans qui s’achève au 30 juin prochain.

Stellantis fait valoir un changement de politique pour motiver sa décision ne de pas renouveler l’accord, salué en son temps par le Trophée Sporsora 2020 du Sponsor de l’année.

Indéniablement, il s’agit d’un nouveau coup dur pour le basket-ball français. En monnaie sonnante et trébuchante, ce naming est estimé à 1,3 M€ par an. Cette perte fait également suite au retrait d’Amazon en 2020 qui n’a pas souhaité renouveler son accord. A l’instar du diffuseur Altice (RMC Sports) de 2015 à 2020 et qui a refusé la saison dernière, après l’interruption du championnat, de régler la moitié de sa dernière année de contrat (5 M€ sur les 10 M€ annuels). Depuis, la LNB a migré sur le clair avec la chaîne L’Équipe et Sport en France.

La LNB mise sur la diffusion en clair pour attirer de nouveaux partenaires. Ils se font attendre, même si le Chinois TCL, deuxième constructeur mondial de téléviseur, a renouvelé son partenariat pour la saison 2020-2021. Le contexte sanitaire, il est vrai, rend difficile la négociation de nouveaux contrats.