La marque américaine de motos devient l’un des sponsors de l’écurie de Formule E Envision Virgin Racing.

En matière de courses automobiles, la Formule E se déroule en milieu urbain et attirent un public jeune. Une vitrine appréciée pour toute marque ou tout sponsor souhaitant se doter d’une image en phase avec l’électro-mobilité. Il était donc tentant d’imaginer une association entre une firme ayant des visées dans le domaine et cette discipline. C’est le cas de Harley-Davidson, connu pour ses «gros» cubes, mais qui a lancé l’année dernière un vaste plan stratégique pour générer plus d’un milliard de revenus annuels supplémentaires en 2022 en comparaison de 2017 (4,9 milliards de dollars de ventes). Le plan «More Roads» repose sur trois piliers dont le lancement de nouveaux produits, comme la moto électrique LiveWire. «Les véhicules électriques vont monopoliser toutes les conversations consacrées à la mobilité dans le monde, et cet avenir se prépare maintenant», explique Marc McAllister, Vice-président Product Planning et Portfolio d’Harley-Davidson.

Dans le cadre de cette stratégie, la firme plus que centenaire (115 ans !) de Milwaukee lance sa première moto électrique. Son lancement sera suivi de modèles additionnels d’ici 2022 pour élargir sa gamme avec des produits.

EN BREF
Le Financial Times devient sponsor de Williams. L’écurie de Formule 1 Williams annonce un accord de partenariat avec le quotidien économique britannique Financial Times, dont le nom apparaitra désormais sur les ailerons arrière de ses voitures. «C’est un partenariat très intéressant entre deux marques britanniques iconiques qui opèrent toutes deux à l’échelle mondiale et sont dominantes dans leurs domaines respectifs», affirme le directeur marketing du Financial Times David Buttle. La patronne de l’écurie, Claire Williams, salue pour sa part l’opportunité de se développer dans «de nouvelles formes de médias et du numérique». Le FT, contrôlé par le groupe japonais Nikkei, ne sera pas le seul média engagé en F1 puisque l’écurie McLaren a aussi un accord avec la chaîne de télévision économique américaine CNBC (groupe Comcast).

Stéphane Darracq nommé Directeur Général de l’Automobile Club de l’Ouest. L’Automobile Club de l’Ouest (ACO) officialise l’arrivée de Stéphane Darracq, en tant que Directeur Général, auprès de Pierre Fillon. Diplômé d’AgroParisTech et d’un master Spécialisation Economie des Entreprises, Stéphane Darracq, 54 ans, a mené un double parcours d’entrepreneur et d’investisseur. Ses domaines de prédilection, les nouvelles technologies, son domaine d’intervention, l’international. Fondateur en 2003 d’Adelandre Conseil & Investissement, société d’investissement et conseil aux entreprises du secteur des Technologies, il a œuvré en qualité d’associé et de dirigeant opérationnel au développement de sociétés spécialisées du secteur digital – sociétés de services digitaux, plateformes de communication media, développement de logiciels – et démontré des capacités d’adaptation aux situations les plus diverses. Au-delà de son parcours professionnel, Stéphane Darracq est passionné d’automobiles anciennes : il est pilote amateur de Véhicules Historiques de Compétition, ayant participé en particulier au Mans Classic et au Tour Auto. A l’ACO, Stephane Darracq assurera au quotidien l’élaboration des projets et le déploiement des actions stratégiques menés par le club, en matière de sports mécaniques, de mobilité et de rayonnement de l’institution.