Déjà partenaire majeur de la Formule 1, le brasseur Heineken a conclu un accord de cinq années avec la Formule E. Le partenariat va débuter en même temps que la saison 2018-2019 à venir, qui s’ouvrira en décembre à Hong Kong.

La présence visuelle de Heineken ne sera en revanche effective qu’à partir de la troisième épreuve du calendrier, au Chili, puis sera renouvelée à Mexico (Mexique), Rome (Italie) et New York (Etats-Unis). Les logos de la marque de boisson seront ensuite visibles sur toutes les manches où la législation le lui permettra. «Ce qui nous a principalement attirés, c’est le fait que la Formule E soit dans les villes, explique son directeur international Gianluca Di Tondo. C’est une façon fantastique pour nous de toucher de nouveaux clients et d’activer la plateforme sur laquelle nous sommes au quotidien, à savoir les grandes villes.» Gianluca Di Tondo précise que Liberty Media, propriétaire de la Formule 1, a été « évidemment informé » de cet accord, tout en rappelant que « la F1 ne voit pas la Formule E comme un concurrent ».

«Aujourd’hui, nous développons la marque, nous sommes dans la deuxième phase de l’évolution de la Formule E, souligne Alejandro Agag, directeur général de la Formule E. Nous sommes dans la phase où nous voulons toucher un plus grand nombre de fans à travers le monde, et une marque comme Heineken peut être un formidable partenaire pour cette mission. C’est une étape importante dans l’Histoire de la Formule E.»